Nine Inch Nails will release a new studio album — their first since 2008’s The Slip — some time this year on their new label, Columbia Records. “I’ve been less than honest about what I’ve really been up to lately,” Trent Reznor said in a statement. “For the last year, I’ve been secretly working non-stop with Atticus Ross and Alan Moulder on a new, full-length Nine Inch Nails record, which I am happy to say is finished and frankly fucking great.”

Watch on nineinchnails.tumblr.com

New single. New album. New tour.

Our new full-length album, Hesitation Marks, will be released September 3rd on Columbia Records. The first single, “Came Back Haunted,” is out now, and you can listen to it above or on Soundcloud. You can also download the song right now by pre-ordering the album from us or on iTunes.

We’ve also announced our new tour, Tension 2013, coming this fall to North America. Picking up where Lights in the Sky left off, this is the full-on NIN live experience realized as we never could before. View tour dates and on-sale dates on our tour page. As usual, we have a nin.com presale designed to get the best tickets in the hands of real fans at reasonable prices - check here for full presale details and times.

This is just the beginning…

6

Trent Reznor and Atticus Ross recording and mixing the Gone Girl film score, Los Angeles, 2014. Photos by Rob Sheridan.

The Gone Girl soundtrack is available now in digital formats (CD & vinyl coming Fall 2014). Find it at:

nin.com direct (lossless + mp3 + CD/vinyl preorder)  |  iTunes (mp3 download)  |  amazon (mp3 download)  |  beats music (streaming)  |  spotify (streaming) 

6

TEN NEWS…
… du routard en Afrique de l’Ouest


Ici, on trouve les rois du covoiturage. Mon record ? A 10 dans un break. Neuf adultes et un enfant. Même le conducteur partageait son siège avec un passager !

Dans les descentes, chauffeur de taxi-brousse et de taxi-moto ont le même réflexe : couper le moteur, pour économiser le carburant. Dévaler en roue libre les pentes du Mont Kloto (auTogo) est une expérience… carrément flippante.

Depuis quelques mois, au Bénin, une nouvelle loi rend le port du casque obligatoire sur les deux roues. Mais le législateur n’a pas pensé à tout : il n’a pas défini précisément le mot casque. La plupart des motards se baladent donc, au mieux, avec un casque jaune de chantier…

Au Ghana, les taxi-motos sont interdits. « Parce que sinon ils échapperaient à la police, avec tout le trafic », m’explique un Ghanéen. Plausible.

Trop cher l’essence dans les stations. La plupart des Béninois préfèrent se tourner vers des petits revendeurs qui remplissent leur réservoir de pétrole qui arrive en bouteille tout droit du Nigéria. Du pétrole souvent coupé. Attention, danger.

Au Ghana, on roule à droite, comme en France, mais priorité à gauche.

Le drive-in version Afrique de l’ouest ? C’est quand, à chaque arrêt du véhicule, une joyeuse horde de femmes et d’enfants se presse aux fenêtres pour vendre aux passagers des brochettes de poulet, des beignets de haricots, des crevettes encore vivantes, de l’eau, etc.

Au Togo, suite à de trop nombreux accidents, les cars, les minibus et les camions ne peuvent plus rouler après la tombée de la nuit. Du coup, quand un minibus se fait surprendre par le crépuscule, il n’est pas rare de voir le chauffeur faire débarquer tous ses passager et de leurs demander de s’entasser dans une voiture pour terminer la route…

Dans la région, les minibus n’ont pas d’horaires mais une seule règle : ils démarrent sitôt pleins. Enfin ça, c’est la théorie. A Kpalimé (à l’ouest du Togo), après plus de 3h d’attente mon minibus pour le Ghana ne comptait toujours que 5 passagers. « Ca va arriver », tenta alors de nous rassurer le chauffeur. « Et si personne d’autre n’arrive, tu nous emmènes ? ». Pas de réponse. Avec l’aide d’un compagnon d’infortune, on a tous fini par se faire rembourser et embarquer pour un taxi-brousse jusqu’à la frontière ghanéenne. Quelques tampons sur le passeport, un bakchich et un changement de taxi plus tard, me voici au Ghana.

Les cars ghanéens rivalisent niveau déco. Ainsi le VIP BUS qui relie Accra à Kumasi (la deuxième plus grande ville du pays), ressemble à un croisement entre la chambre rose de Versailles et le salon de ma grande-tante (celle qui laisse les housses en plastique sur les canapés). Et, surprise, la nuit, le bus s’illumine version discothèque. Des néons roses, oranges et verts éclairent la travée centrale.