motton

ON S’EN COLISS

quessé qu’a peux bin jacasser encore la
poule au cul d’pêche plein de cellulite à part qu’a
l’a des grosses oreilles horizontales que
ses dents sont rendus grises «foncées»
que la fameuse dentiss à lui a dit (est ptêtre pas down) qu’a  l’a

un semblant de couronne de poils

extrêmement longs tout l’tour des chevilles
pis même qu’on retrouve les même finfino
bin proche du cul qu’a
chérie ça elle le pu pis le sang jaune
d’un point noir bin d’trop mûre
dans son dos qu’a
louche qu’a
l’a du mucus pogné en mottons dans gorge
depuis 1 an
pis qu’est pas capable de l’faire sortir
aidez moi quequn qu’a l’a
toujours suer comme un  esti d’porc même
même au primaire pis que ça lui
dégoutte en d’sour des boules
live up qu’a
constipe fait bin bin dur que
les savons parfumés sur la noune a watch ça pck ça
peut irriter fort toute rouge crème canestan pis toute que
elle d’la cire d’oreilles a
en mangerait a journée longue non mais
TSÉ le goût..on s’entend! qu’a
pisse dans douche pis qu’un
pet d’air bin comprimée ça woups! dit what’ up
desfois dans ta
pisse rapide de toilettes publiques fancay
un vrai Suprise! qu’on
s’habitue assez vite à
des ovnis dans ses
trop longs ongles d’orteils
qu’a l’a  
dû s’battre
en chien en calvaire le
travail de sa courte vie pour
se désangluer d’la terreur
de l’hantise cauchemardesque
du corporel
de l’anormal du omg weirdo
shoot out à ceux qui peuvent roter
en disant des shits vous roterez un bon
bravo lili
please vraiment ok? et pis
s’cusez-là

Helping Themselves: The Left-Wing Middle Classes in Theatre and the Arts was one of the most interesting analyses of modern artistic culture and attitudes I’ve read. It gripped me partly because it directly attacked me as a middle-class left-winger, but Motton’s manner of linking up the transformed ethics of the nation, while verging on hysterical towards the end, was compelling. There’s a lot I disagree with of course, and it could be read simply as a bitter reject of British theatre lambasting the institutions that ostracised him, but that ignores the validity of his attacks on critics, groupthink, violence and hypocrisy, and so many of his points niggle me and can’t be easily dismissed. I recommend it to anyone interested in the way our nation perceives the visual arts.

anonymous asked:

Hayata dair Motton ne

Bi kaç sene önce sorsan farklıydı bi kaç hafta önce sorsan farklıydı şimdi farklı

- deveye diken insana goncikleyen yaraşır.
- seven gonciklenir, goncikleyen sevilir.
- dünya kadar malın olacağına fındık kadar şeftalin olsun.

Edepli bi insanım ben ))