Duchamp ou la naissance d' un Revolutionnaire.

 De nos jours, qu’est-ce vraiment qu’un révolutionnaire ? Je n’ai pas le sentiment d’en avoir connu beaucoup de mon vivant. Peut-être Ben Laden dans son domaine (ce mec a quand même réussi à descendre le WTC, motiver G.W. Bush à reprendre la guerre en Irak et remettre au goût du jour « la crainte de l’étranger » !), passons.
Dans le monde de l’art depuis dix huit ans, il n’y a à mes yeux qu’un homme que l’on pourrait considérer comme tel, mon cher et tendre Damien Hirst. Sa révolution à lui repose sur le fait d’exposer des animaux découpés ou entiers contenus dans des bocaux : effet garanti car les poses choisies et la manière dont ressortent les poils des animaux sont vraiment impressionnantes !

image



Il y a chez Hirst tout autant que chez ses contemporains, une présence plus ou moins marquée de celui sur lequel porte cette note, Marcel Duchamp.

Mais pourquoi un révolutionnaire au juste ? Parce que ce Monsieur a bouleversé les mœurs de son époque et a tout bêtement déclenché un tournant majeur de l’Histoire des Arts. Sans vous ennuyer (plus que vous ne l’êtes déjà) avec sa bio, la seule chose importante à retenir est que Duchamp est né en 1887 – en même temps que la Tour Eiffel d’ailleurs. L’ambiance de l’époque n’est pas des plus joyeuses, les scandales s’enchaînent mais surtout les conflits s’accumulent jusqu’à éclater au moment de la Première Guerre Mondiale, en 1914.

« La naissance d’un Révolutionnaire », comme je titrais, se fait en 1913, avec le tout premier ready-made de Duchamp. L’ère de l’art alambiqué est révolue, Duchamp se moque des idées reçues en jouant sur la définition d’ « œuvre d’art ». Son idée repose sur le simple principe suivant: plutôt que d’être à la recherche d’une idée de réalisation ou de construction, nous sommes entourés d’objets en tous genres prêts à être utilisés (already made), potentiellement appelables œuvres d’art.
Pourquoi perdre son temps à inventer alors que nous avons déjà.. !
Voilà comment naît alors, La Fontaine de Marcel Duchamp.

image

La Fontaine est mythique. Comme vous l’avez remarqué, il s’agit d’un urinoir posé sur le côté qui est d’habitude fixé au mur. Messieurs vous n’avez jamais envisagé qu’un urinoir deviendrait Art ?  Ce qui a fait scandale c’est que dans les années 10, l’Art n’était pas autant libre qu’aujourd’hui, de ce fait, proposer un urinoir comme oeuvre d’art a profondement choqué et fait débat.

Outre l’audace de son “ready-made”, La Fontaine a permis de se questionner sur ce qu’est l’art. Pourquoi ne pourrait-on considérer telle une oeuvre un objet ayant un titre et une signature ? Duchamp ne s’est pas arrêté au fait de “réaliser” La Fontaine, non,  il l’a proposé au comité de séléction d’une exposition qui s’autoproclamait ouverte à toutes oeuvres, dès lors que les artistes participaient financièrement. Duchamp y a proposé sa fontaine qui s’est vue être refusée.
Duchamp a alors décidé de demander à un ami, riche collectionneur d’art, de réclamer La Fontaine (bien que non exposée) lors de l’inauguration de l’expo, ce qu’il fit. Grâce à ce faux engouement pour l’oeuvre, l’urinoir est devenu de plus en plus connu, jusqu’à devenir aujourd’hui une référence artisitque contemporaine.

Marcel Duchamp fait aussi dans la poésie avec la très célèbre “parodie” de La Joconde. Il piétine le prestige d’antan en ajoutant à la mystérieuse Mona Lisa une moustache ainsi qu’un bouc.
Je parlais de poésie… Je vous laisse le soin d’apprécier le nom de l’oeuvre; L.H.O.O.Q. (bande d’esprits purs, “elle a chaud au …”).

image

Contente d’être de retour les loulous. God Save the Drag Queens.

Text
Photo
Quote
Link
Chat
Audio
Video