circulation sur l'autoroute Tunis/Hammam

La société Tunisie Autoroutes Informe dans un communiqué rendu public, jeudi, que la circulation sur l’autoroute A1 reliant Tunis à Hammamet, connaîtra un encombrement aigu le samedi 02 et le dimanche 03 avril 2011.
Read more at www.cibletrade.com
http://www.cibletrade.com/tunisie_news/dossier_7286_encombrement_de_la_circulation_sur_l_autoroute_tunis_hammamet.html

Amplify’d from www.cibletrade.com

 

See this Amp at http://bit.ly/gWQKAJ

C’est l’état de maladie le meilleur pour écrire, à l’exemple de Proust, l’éternel alité. Il enlève toute culpabilité de ne pas œuvrer aux tâches quotidiennes et à la construction d’un avenir dont les calculs encombrent toujours trop l’état présent de l’esprit, pour un résultat que l’expérience nous a appris être éternellement décevant. La vraie oisiveté, tellement nécessaire pour laisser les volutes des pensées fécondes s’épanouir en belles arabesques, nécessite l’air stagnant d’une chambre sombre, trouée de raies de lumières adoucies par des rideaux, et le bruit étouffé des pas dans le couloir aussi. Pour un peu on s’écrierait maman, pour s’épargner la peine de redresser un oreiller, tout en sachant qu’elle ne peut nous répondre, gisant dans un caveau, des lombrics pleins les narines.
—  Kradify - Journal inactuel
10

11 Septembre 2014. Les Salins de Giraud, plage de Piémanson.
Chaque année, en moyenne 15 000 estivants prennent possession de cette plage, la seule plage sauvage en Europe où l’on puisse encore camper en période estivale. Réelle problématique pour les fervents défenseurs du patrimoine camarguais, à la fin de l’été, la saison des vacances et des réjouissances touchant à sa fin, certains campeurs laxistes, non désireux de s’encombrer dans l’immédiat des besognes liées à la triste mais bien réelle monotonie de la rentrée, et préférant quitter cette période de frivolité l’esprit léger, abandonnent leur foyer provisoire sur cette plage.
Véritablement fascinée par cet ” ossuaire ” d’habitations sur roues, ces sépultures de tôle rouillée et froissée, j’ai choisi d’immortaliser la vétusté de ces lieux érodés par le sable, le vent et le temps à la façon d’un mini reportage. Ces caravanes de l’oubli, auparavant repères de détente et de festivité, témoins de scènes de vie enjouées et insouciantes, sont à présent à la dérive, délaissées au milieu des dunes. Mais l’histoire qu’elles racontent, si l’on sait prendre le temps d’observer et de se laisser porter par son imagination, nous fait prendre conscience que l’âme de ces lieux décharnés de vie est bien présente.

Histoire (courte) d'un corps.

15 septembre 2014, 22:02

Comment faire pour réussir à (vous) parler de mon corps ?

De ce qu’il en reste, de ce que j’en ai fait  & de ce que j’aurais aimé qu’il soit.

Quels mots utiliser pour dire à quel point il m’a été étranger, à quel point j’ai pu le détester, à quel point j’ai désiré en avoir un autre, espéré, longtemps ?

Comment expliquer la douleur & la gêne d’avoir dû l’exposer aux regards ,aux mains & aux machines?

A qui faire comprendre le poids qu’il pèse encore aujourd’hui, la place qu’il prend, cet encombrement perpétuel, cet embarras dans lequel il me plonge en permanence ?

Comment avouer qu’il m’arrive de lui parler, de lui crier dessus,de le battre & de vouloir l’abattre ?

Comment faire pour qu’il entende enfin raison & qu’il change,qu’il s’adoucisse, pour négocier la paix ?

Quoi faire avec un corps comme le mien ? Comment s’y soustraire ?

Un corps qui parle librement & sans contrainte.

Un corps qui vit sa vie propre, qui raconte tout & à tout le monde.

Un corps qui n’a ni pudeur ni secret.

Un corps qui se rebelle.

Un corps qui gueule.

Pourquoi un matin décider de l’accepter ?

D’écrire à quatre mains l’histoire d’un corps, d’écouter ce qu’il a à dire, & de le comprendre ?

Parce qu’ il est bien à moi.

C’est bien lui qui m’entoure.

Qui m’habille.

Que c’est à moi qu’il s’adresse, contre moi qu’il se dresse, tout contre moi.

Parce que sans lui, je ne suis rien.

Parce que mon corps est un roman, que l’histoire de ma vie est gravée

sur/sous ma peau,

dans ma jambe trop courte,

sur mon sein trop lourd,

sur mon ventre tigré,

sous mon bras entaillé,

aux bords de mes yeux cernés.

Parce que si c’est difficile de faire avec, il m’est impossible de faire sans.

Parce que ce corps est le mien.

Parce qu’il ne sera plus jamais celui de mes 7 ans.

Parce que ce qu’il raconte a peut-être, sans doute, un intérêt.

Parce qu’il ne laisse personne indifférent.

Parce qu’il n’est pas lisse.

Parce qu’un jour, j’arriverais peut-être à le regarder sans haine, & qu’il me le rendra bien.

Parce que mon corps est le corps de quelqu’un de vivant.

Jour 45 (9 septembre)

Départ : 12h

Itinéraire : Topolovgrad – Süloglu, 80 Km

Récit : journée d’entrée dans un septième pays, la Turquie. Le passage de frontière se fait à peu près sans encombre, si ce n’est que les douaniers turcs tiquent un moment sur la carte d’identité de Matt qui indique « sexe : F ». Maylis se précipite sur eux avec le permis de conduire du même Matt, sur lequel on dirait qu’il a 12 ans. C’était, dira-t-elle ensuite, pour « leur prouver que tu es un garçon depuis tout petit ». Bref, on passe et on nous souhaite bonne chance.

Dès les premiers coups de pédale, on a l’occasion d’apprécier la fameuse hospitalité turque. Chaque voiture, camion, piéton, motard nous salue, nous fait sursauter d’un coup de klaxon, nous crie quelque chose, nous sourit, etc. A chaque village traversé, on nous arrête pour nous offrir un çay (thé, eh oui, finie la bière du soir !). Nous sommes en Thrace orientale, partie de la Turquie rattachée à la péninsule des Balkans. Un peu moins de 300 Km nous séparent encore d’Istanbul, et le paysage, qui paraissait plat de la frontière, est en réalité une succession de bosses, sortes de dorsales descendant des montagnes qui longent la mer noire, en direction du sud, vers la mer de Marmara. C’est très joli quand même, d’ailleurs nous finissons par y installer notre tente.

Nuit : camping sauvage un peu après Süloglu

image

image

image

image

?

On devrait vider nos coeurs comme on vide un grenier. Jeter les vieilles querelles qui l’encombrent, les tristesses qui prennent trop de place. On devrait teindre nos coeurs avec des couleurs vives, quand les années les ont rendus trop ternes

Le Pays sans Adultes, Ondine Khayat. (via takefeelings)

10

Fouilles et déblaiements sur la partie sommitale du château : identification d’un angle intérieur des vestiges du donjon.

Ce petit diaporama montre l’état actuel du secteur donjon, ce 15 septembre, et tel qu’il restera environ quinze jours, puisque les archéologues sont mobilisés ailleurs pour ce temps là.

Vendredi dernier, la recherche du parement intérieur de la tour-maitresse, sur l’angle sud-est, a enfin débouchée. Les photos illustrent sous divers angles de vue cette découverte. Il est désormais possible de mesurer l’épaisseur de la partie basse du donjon. Son coté Est mesure certainement plus de 1m50 d’épaisseur ? A confirmer finement.

Quelques autres clichés illustrent l’avancement du travail coté ouest du donjon, sur le coté de la chapelle (désormais l’élément le plus élevé du site !). Une pierre taillée (un “Corbeau” ?) est reconnaissable. Enfin, les pierres propices à la réutilisation dans le cadre des restaurations en maçonnerie sont stockées de ci-de là. C’est une difficulté majeure du moment, car l’encombrement gagne y compris l’intérieur de la Chapelle. Mais c’est temporaire !

A suivre !

Je ne sais pas à quoi tu joues. À quoi je joue. À quoi nous jouons. Sommes-nous ridicules? Je ne sais pas. Qu’est ce que ce besoin malsain de sentir le contact de nos peaux? Ces regards en coins. Il y a quelques choses qui ne tourne pas rond. Alors quoi? La faute à qui, à quoi? L’inconscient, l’habitude peut être. C’est comme si notre conscience disait non, mais que le corps lui ne daigne l’écouter. Mais enfin qu’est ce que tu cherches? Car c’est sûr que ce n’est pas moi, ni mon amour. Ne m’en veut pas si je m’éloigne, s’il n’y a plus de regards, de mots, de sourires. Si j’évite tous contacts physiques, tous rapprochements. On est pas sensé être comme ça. Tu m’encombre, j’étouffe parfois de toi.
Jour 48 (12 septembre)

Départ : 9h25

Itinéraire : İhsaniye - Istanbul, 100 Km

Récit : Nous nous dirigeons, tout excités, vers Istanbul le long de la mer Noire ! Le paysage est plus montagneux mais nous offre aussi des plats. Nous empruntons une belle « deux fois trois voies » toute neuve, dépassés par des centaines de camions remplis de sable ou de ciment (ça construit beaucoup en Turquie). Tranquillement calés sur le large bas-côté, à droite de la route, nous avançons sans encombre, salués par les chauffeurs. L’un d’eux nous arrête même pour nous proposer de nous emmener dans sa remorque. Farouchement décidés à tenter une rentrée en vélo dans Istanbul, et rassurés par l’état du trafic, nous déclinons l’offre généreuse. Nous n’aurons pas à le regretter. Sur la dernière partie du trajet, le nombre de voies augmente encore, si bien que quand une voiture de police nous dépasse puis s’arrête, à l’entrée de l’immense agglomération (14 millions d’habitants et 2600 Km!), nous craignons une bonne engueulade, voire pire. Arrivés à sa hauteur, à notre grande surprise, nous voyons un bras se tendre par la fenêtre pour nous offrir une bouteille d’eau, en pleine course. Bonne ambiance ! Nous entrons dans la ville en longeant d’Ouest en Est la Corne d’Or, un bras de mer de 8 Km qui s’enfonce dans la partie européenne d’Istanbul, en partant du Bosphore. Cette route nous mène au pied de Sultanahmet (le vieil Istanbul), sous les regards intrigués des promeneurs, pêcheurs innombrables et marchands de poissons. Nous remontons jusqu’à la fameuse place Taksim et au parc Gesi, désormais mondialement connus. Instant d’émotion : c’est la fin de la partie européenne de notre voyage et une magnifique étape-repos, pour notre deuxième « moisiversaire » de mariage (après nos 1 mois à Venise, ça claque !). Belle soirée en perspective.

Nuit : chez Camille et Berk, couple d’amis franco-turc dans le quartier de Beyoglu

image

La D10 conduisant à Istanbul, son large bas-côté, ses camions…

image

…et ses buffles ! Nous ne sommes pas les seuls voyageurs incongrus sur la route.

image

La Mosquée du sultan Soliman le Magnifique

image

Les Magnifiques…

image

La Tour de Galata, phare construit par les Vénitiens et dont le père de JJ Rousseau a été l’horloger (merci Cam pour l’anecdote)

?

Je l’ai connue dans les maisons, dans les bureaux, à travers les escaliers, les couloirs, les routes solitaires et les rues encombrées… qui coulait, rebondissait et qui s’énergisait même… comme le flot des eaux usées à travers la résille horizontale de la ville… Jusques et y compris les amours et les amitiés, je l’ai tant de fois croisée, comptée, pesée et divisée que je puis dire la connaître aussi bien qu’elle-même et pouvoir, presque, la saisir à deux mains… la porter en triomphe au-dessus de ma tête… ou l’abaisser entre mes genoux jusqu’à l’étouffement… Tout ça sans jamais, jamais, parvenir à la comprendre… Bien sûr.

Ah ! Que la vie est quotidienne.

Prise en main : Acer Liquid Jade

C’était en mai dernier à New York qu’Acer avait dévoilé le prototype d’un nouveau smartphone qui tranchait avec ce que la marque taiwanaise proposait jusqu’à maintenant. C’était le Liquid Jade, un smartphone qui sort ce mois avec un écran de 5″, un encombrement réduit et un poids de seulement 120g. Il ne va donc pas tarder et sera au prix de 229€.

Lire la suite..

Jour 47 - Bolivie - Expédition Sud Lipez et Salar de Uyuni

Notre arrivée à Tupiza, petit bled du sud bolivien, présage de la rudesse des prochains jours ! A 4h30 du matin, après avoir survécu à ces heures passées dans nos couchettes de bus parfumé par les relents d’huile moteur, nous débarquons à la gare des bus… en plein froid et sans idée du chemin à prendre pour rejoindre l’hôtel.
Finalement, après quelques hésitations, nous nous retrouvons dans le hall de l’hôtel. Celui-ci est encombré par des dizaines de personnes qui comme nous ont débarqué en pleine nuit. Comme eux nous finirons notre nuit dans le hall, à même le sol ou sur un coin de canapé… Le ton est donné sur le niveau de confort que nous allons trouver au cours de l’expédition !
Après un petit tour au marché de gros et un petit déjeuner salutaire, nous récupérons notre chambre vers 12h, nous permettant ainsi de nous reposer. Après la pause, petit tour sur la place du village, pizza et retour à l’hôtel pour préparer le paquetage dont les habits grand froid (doudoune, gants, bonnet, pull, chaussette de ski et sous vêtements chauds…).

Top Trucs vendredi - Nettoyage

image

(Gif via Wall.e movie/Youtube)

Ca y est ! Dernier week-end avant la rentrée, il est temps de faire un grand nettoyage avant l’automne et de se débarrasser de tout ce qui encombre son petit chez soi…. Ce vélo d’appartement qui traîne dans un coin ne fait que ramasser la poussière, il serait peut être temps de le recycler.

Nous avons aussi trouvé quelques vidéos sympathiques histoire de vous donner un coup de main (virtuel). A votre tour, partagez vos trucs et astuces :

Quels sont vos top trucs ou trucs et astuces pour nettoyer votre maison de fond en comble ?

Posez aujourd’hui vos questions "top trucs" ou "trucs et astuces" en incluant les mots top trucs ou trucs et astuces plus le hashtag #TT, pour nous permettre de retrouver plus facilement vos questions pour vous récompenser ! 50 points par bonne question (des questions de partage de connaissances. A éviter : les questions de type chatting !)

Bon nettoyage d’automne à tous !

L’équipe communauté Yahoo QR

8

De nouvelles aventures débutent en ce mois de Septembre. Nous voilà à Montréal au Québec dans ce pays si mystérieux qu’est le Canada! Nous arrivons sans encombre ni à la douane, ni avec les québécois! Un accueil chaleureux à l’arrivée et une température extérieure d’un peu plus de 30°!

Nous voilà à présent installé dans notre appart’ à l’ouest de la ville de Montréal!

Nous pouvons maintenant commencer la découverte et le travail!

Maud&Damien

La Fifa n’en finit plus de se débattre dans de prétendues affaires de corruption. Cette fois, c’est l’un des membres de sa commission d’audit, Canover Watson, représentant les Iles Caïman, qui est dans l’oeil du cyclone, arrêté au début du mois pour corruption et blanchiment, avant d’être libéré sous caution. Mise devant le fait accompli, la Fifa a décidé de suspendre l’intéressé “jusqu’à nouvel ordre”, tout en prenant le soin de préciser, par la voix de Domenico Scala, président de la commission d’audit: “Après un premier examen des faits suite aux investigations menées par les autorités des Iles Caïman à l’encontre de Canover Watson, il apparaît qu’aucun lien avec le football et/ou son rôle au sein de l’association n’a été établi à ce stade de l’enquête.” Tout en souhaitant respecter le principe de présomption d’innocence, la Fifa a préféré se séparer momentanément de son encombrant membre.



Pierre Gattaz, l'ami encombrant de Manuel Valls

See on Scoop.it - ZeHub


Dans Le Parisien, Pierre Gattaz dévoile les orientations de son plan pour créer un million d’emplois d’ici à 2020. Pas sûr que Manuel Valls apprécie le cadeau, le jour où il doit obtenir la confiance de sa majorité.


See on lexpansion.lexpress.fr

partagez la musique en 1 flip

En solo ou à plusieurs, écouter et partager sa musique n’a jamais été aussi simple grâce à FLIPS AUDIOtm ! Techtraining, distributeur exclusif de la marque, est fier d’annoncer que le casque-enceinte hybride FLIPS est dès à présent disponible partout en France : une innovation à ne pas manquer.

Chez soi, dans les transports, dans la rue ou en soirée, avec FLIPS la musique se fait sociale : grâce à sonsystème 2 en 1, ce nouveau casque-enceinte hybride permet de passer du mode casque au mode enceinte en un simple flip. Plus besoin de partager ses écouteurs ou de s’encombrer d’une enceinte portable !

Imaginé par quatre amis, le concept unique du FLIPS fait des ravages aux Etats-Unis depuis le début de l’année. Grâce à sa technologie brevetée, les utilisateurs du FLIPS ont la possibilité de transformer leur casque audio personnel en une puissante enceinte portable ! 

Caractéristiques :

  • Innovation : FLIPS AUDIO se démarque dans un marché arrivé à maturité et ultra concurrencé par l’originalité de son concept.
  • Technologie brevetée : FLIPS AUDIO dispose d’une patente mondiale… une singularité protégée.
  • Simplicité d’utilisation : Pas d’application nécessaire à son bon fonctionnement, passage d’un mode à l’autre via une simple rotation des écouteurs.
  • Qualité d’écoute : Un système d’amplification unique permet de profiter du son HD de FLIPS AUDIO en mode enceinte comme en mode casque.

Où ? Chez Boulanger, Carrefour et sur www.flipsaudio.fr.

Combien ? Prix constaté 129.99€.

Retrouvez FLIPS AUDIO sur les réseaux sociaux :

Facebook: https://www.facebook.com/FlipsAudioFR
Twitter: https://twitter.com/FlipsAudio_FR
YouTube: https://www.youtube.com/user/FlipsAudio

Restez connectés !

FLIPS AUDIO : L’INNOVATION DE LA RENTRÉE partagez la musique en 1 flip En solo ou à plusieurs, écouter et partager sa musique n’a jamais été aussi simple grâce à FLIPS AUDIOtm !
Text
Photo
Quote
Link
Chat
Audio
Video