Dropbox is a free service that lets you bring your photos, docs, and videos anywhere and share them easily. Never email yourself a file again!
—————————————————————-

Dropbox est un service gratuit vous permet de mettre vos photos, docs et des vidéo de n’importe ou et de les partager facilement. Vous n’aurai plus besoin de vous envoyer un fichier par courriel !

La mort annoncée des pourriels: faut-il enterrer les courriels de sollicitation avec C-28?

Je reçois un appel, la semaine dernière. Une relation professionnelle m’annonce qu’il souhaite organiser une table ronde sur les solutions possibles en regard de la nouvelle loi C-28 qui entrera en vigueur le 1er juillet prochain. Vous pouvez

consulter cet article

pour vous faire une idée de ladite loi, mais résumons simplement: les entreprises seront dorénavant assujetties à des règles strictes…

View On WordPress

Erreur de banque en ma défaveur...

…Les banquiers, c’est bien connu, sont à notre service. Oui, ça c’est ce qu’ils nous disent, seulement il y a des mais.

Pour fêter son anniversaire j’ai envoyé, à mon fils, un chèque. Malheureusement, pour lui et pour moi, ce chèque n’est jamais arrivé.

J’étais déjà pas très fière de l’appeler tous les deux jours pour lui demander : “Chéri, tu n’as rien reçu de ma part ?”. Puis : “Alors, tu n’as toujours rien reçu, t’es bien sûr ?”

Alors, finalement, j’ai demandé, par courriel, à mon conseiller de faire opposition à ce chèque que j’ai vite remplacé  par un virement (c’est plus rapide et en plus c’est gratuit).

J’envoie donc un courriel à la banque et demande à mon fils d’en faire autant.

Mais l’histoire n’est pas finie, car les courriels, figurez-vous, ne sont pas valables, il faut des lettres manuscrites, de l’émetteur du chèque et du destinataire, que vous pouvez scanner, sauf si le serveur de la Banque est indisponible… Ce qui bien sûr n’arrive pratiquement jamais.

Et puis, c’est si facile de demander à quelqu’un, surtout son enfant, à qui vous avez fait un cadeau qu’il n’a jamais reçu, d’écrire qu’il s’engage à ne pas toucher l’argent, même s’il recevait le chèque plus tard.

Eh bien, non, vous ne rêvez pas, et ce n’est pas fini, car les banquiers ne me quittent plus, j’ai reçu plusieurs coups de fil pour m’annoncer que l’argent est débité et bloqué, et ce, tant qu’ils n’auront pas reçu les deux lettres.

Et si elles se perdaient, hein, ça non plus ça n’arrive jamais !

novicelyon said:

Bonjour,Je me permets de vous écrire car je suis une homme marié de 41ans (plutôt bien physiquement)avec deux enfants, vivant sur Lyon et cherche à devenir le soumis de toute personne pouvant m'éduquer progressivement en réel ou par mail. Pouvez vous m'aider dans ma recherche?

Mon cher lyonnais, je tarde à me décider à me lancer dans la domination par courriel. Je crois que je trouverais cela très amusant et ça comblerait un peu de vrais fantasmes que j’ai; toutefois, la clientèle est exigeante et je devrais rester disciplinée pour écrire régulièrement, ce que je n’arrive même pas à faire (voyez combien de temps j’ai pris pour vous répondre). De plus, je n’ai pas de moyens encore pour percevoir les «tributs» que j’exigerais de mes soumis (Paypal ou autres). Alors, je laisse cette question en suspend pour un temps encore mais je prends note de votre intérêt.

Google met fin à la vie privée: il lit nos courriels

Google met fin à la vie privée: il lit nos courriels

Gmail espionne les courriels des utilisateurs Paranoïa ou fait divers?

La nouvelle est tombée le 5 août 2014. Un pédophile a été arrêté grâce au module de surveillance Google. Coup de chance pour l’enfant, information dramatique pour les utilisateurs. Google espionne nos courriels.

Delphine Caubet

dossiers 

Internet

Criminalité

.

Depuis plusieurs années, Google lutte contre les images…

View On WordPress

Augmentez la portée de votre blog avec Flipboard et Pocket

Vous possédez un blogue pour votre entreprise ou parce que vous êtes travailleur autonome? À mon avis, c’est sans doute l’un des outils de communication les plus efficaces. Cependant, même si vous rédigez régulièrement des contenus, vous devez absolument vous attarder à développer une stratégie qui permettra d’en maximiser la portée.

Si vous utilisez une plateforme comme WordPress, vous avez déjà la présence d’un flux RSS. Cette technologie permet de pousser vos contenus vers vos clients. Un peu à la manière d’un courriel qui est envoyé vers son destinataire. Le flux RSS est la base de la distribution de contenu. Vous devez aussi utiliser d’autres outils tels que les médias sociaux et une liste de diffusion.

Il y a deux outils intéressants qui vous permettront d’améliorer la distribution et la portée de vos contenus. Le premier se nomme Flipboard et l’autre Pocket. Chose intéressante, ils sont tous les deux gratuits.

Transformez votre blogue en magazine avec Flipboard
Flipboard est l’une des meilleures applications mobiles. C’est à la fois un système de curation et d’agrégation de contenus. Il transforme littéralement n’importe quel article ou site Web en un superbe magazine électronique.


Vous pouvez bien entendu utiliser votre contenu, mais aussi celui provenant de n’importe quelle source Web. Même si vous n’êtes pas le créateur de tous les contenus que vous proposez sur votre magazine, vous deviendrez auprès de vos collègues, clients et amis, une personne référence qui suggère des contenus intéressants.

Flipboard a lancé le concept de magazine il y a plus d’un an. Plus récemment, ces magazines sont aussi accessibles depuis le Web. Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que n’importe quel concepteur de contenu peut créer un magazine Flipboard. À la limite, ce magazine pourrait aussi être utilisé comme application mobile de votre site Web.

Simple et rapide à mettre en place
La création d’un magazine sur Flipboard extrêmement simple. Il suffit de créer un compte et de vous rendre sur cette page Web du site de Flipboard. C’est à cet endroit que vous trouverez l’interface qui vous permettra de créer votre premier magazine.

Une fois votre magazine créé, il ne vous restera plus qu’à y ajouter du contenu et d’en faire la promotion pour que votre réseau s’y abonne. Utilisez vos différents comptes sur les médias sociaux, le courriel et même votre site Web pour inciter vos lecteurs, clients et contacts à s’abonner à votre magazine.

Flipboard vous offrira quelques statistiques comme le nombre d’abonnés et le nombre de pages qui ont été consultées sur votre magazine.

Facilitez la vie de vos lecteurs avec Pocket
Votre site Web ou votre blogue offrent des boutons qui permettent de partager votre contenu sur les médias sociaux. En un clic, ces boutons propagent vos publications sur Facebook, Twitter, Linkedin et Google+. C’est très bien, par contre, je vous suggère d’installer un autre autre bouton. Celui offert par le service qui se nomme Pocket.

Pour ceux qui ne connaissent pas Pocket, c’est l’un de ces services qui vous permet de sauvegarder du contenu Web et de le consulter plus tard sur l’appareil de votre choix. Il vous permet en quelque sorte de bâtir votre magazine personnalisé qui peut être consulté même lorsque vous êtes en mode hors connexion. De mon côté, c’est l’une des applications mobiles iOS et Android que j’utilise le plus.

Alors, quel est le lien entre la sauvegarde du contenu destiné à être consulté plus tard et votre site Web?
C’est tout simple, Pocket est actuellement le leader dans le créneau des applications qui permettent de consommer du contenu texte en mode hors connexion. L’ajout d’un bouton Pocket sur votre site Web ou Blog jumelé à la création d’un compte Pocket for Publishers vous donne accès à des fonctionnalités intéressantes.

Sur votre site, le bouton Pocket affichera le nombre de fois que votre contenu a été sauvegardé par des utilisateurs de ce service. Ce bouton pourrait vous surprendre. Dans plusieurs cas les chiffres qui s’affichent sur le bouton Pocket sont supérieurs à ceux de Twitter, Facebook ou Google+. Vous pouvez posséder un compte Pocket for Publishers et ne pas installer le bouton, sauf qu’il facilite la vie de vos lecteurs.

Comme la plupart des bons services Web, Pocket for Publishers vous offre un espace de gestion de votre compte. C’est à cet endroit que vous pouvez afficher les statistiques de sauvegarde et de consultation de vos contenus. Vous avez accès aux statistiques concernant l’activité sur votre compte dans la dernière journée, la dernière semaine et le dernier mois.

Il y a une autre fonctionnalité intéressante sur Pocket for Publishers. Elle se nomme Footer Messages, ce système vous permet de créer jusqu’à cinq messages personnalisés qui apparaîtront à la fin de chacun des articles sauvegardés par utilisateurs de Pocket.

Ces messages personnalisés peuvent contenir un lien URL. Utile si vous désirez promouvoir l’abonnement à votre blogue, vendre un ebook ou promouvoir vos produits et services. Vous avez même accès au pourcentage de clic de chacun de vos messages.

Évidemment, vous n’êtes pas obligé de créer un compte Pocket for Publishers. Cependant, dites-vous bien que c’est le même principe que sur les médias sociaux. Même si vous n’êtes pas présent, votre contenu peut être sauvegardé sur Pocket. Donc, à mon avis, vous avez tout avantage à savoir de quelle façon circule votre contenu.

Au final, ces deux services vous aideront à augmenter la visibilité de votre site Web. Ces deux solutions sont faciles et rapides à mettre en place. De votre côté, quelles sont vos astuces pour améliorer la distribution de votre contenu?

Image de distribution de contenu via Shutterstock
Benoit Descary

Liens:
Flipboard editors: http://ift.tt/17Oeru7
Pocket for publishers : http://ift.tt/1a8sJKI
View my Flipboard Magazine.

Descary.com



via VeilleTechno http://ift.tt/1vsDbDv
Devart dbForge Data Studio for SQL Server v2.0.48

Devart dbForge Data Studio for SQL Server v2.0.48


Devart dbForge Data Studio pour SQL Server v2.0.48 | 26 Mb
dbForge Data Studio pour SQL Server
est un ensemble d’outils dédiés à visualiser, éditer, analyser les données et de créer des rapports de données de manière efficace. Vous pouvez facilement importer des données dans une table, créer des requêtes, rapport de conception nouvelle, puis l’envoyer par courriel en format PDF commode ou autre, et bien plus encore. Data Studio est adapté aussi bien pour les développeurs d’applications expérimentés qui utilisent SQL Server en tant que back-end et de nouveaux développeurs ayant peu de connaissances de SQL Server. dbForge Data Studio est compatible avec Microsoft SQL Server 2000,2005, 2008, 2012 et SQL Azure.




Devart dbForge Data Studio for SQL Server v2.0.48

via http://ift.tt/1oZ8Igv
La famille du journaliste exécuté avait reçu un courriel de l'Etat islamique - Reuters


La famille du journaliste exécuté avait reçu un courriel de l’Etat islamique - Reuters

”..

Ce courriel est présenté par ses auteurs comme “un message au gouvernement américain et aux moutons qui lui servent de citoyens”. “Vous avez eu de nombreuses occasions de négocier la libération des vôtres via des transactions en argent liquide comme d’autres gouvernements l’ont accepté”, est-il écrit. L’Etat islamique ajoute qu’il a proposé un échange avec des “musulmans que vous détenez actuellement”.

Au lieu de cela, poursuivent les auteurs du courriel, “vous revenez maintenant bombarder une nouvelle fois les musulmans en Irak, à l’aide cette fois de bombardements aériens et d’armées de procuration, tout en évitant lâchement une confrontation face à face!”

Accusant les Etats-Unis de ne pas épargner les femmes, les enfants et les personnes âgées, l’Etat islamique prévient: “Nous n’épargnerons PAS les vôtres!” Ce courriel se conclut par une phrase affirmant que James Foley “sera exécuté en conséquence DIRECTE de vos offenses à notre égard!”..”


See on lorientlejour.com
iCloud : la grosse panne [màj : terminée]

Les services iCloud sont une fois de plus en panne pour de nombreux utilisateurs. Les témoignages de plus en plus nombreux sur Twitter ne laissent planer aucun doute, tandis que la page de statut iCloud annonce la couleur : rouge ! De fait, les services Accès à mon Mac, les apps web d’iCloud.com, le calendrier et les contacts, la connexion à iCloud, les fonctions Documents dans le nuage, iMovie Theater, les apps iWork pour iCloud, Localiser mes amis et mon iPhone, le courriel, les mises à niveau du stockage, les notes, les photos, les rappels, la sauvegarde, les signets et onglets ainsi que le trousseau sont en carafe et ce, depuis une bonne heure maintenant.

Mise à jour 21h19 — Hasard ou coïncidence, toujours est-il que le lancement du premier aperçu public d’OS X Yosemite s’était accompagné d’une panne d’iCloud. C’est également le cas ce soir. Le 24 juillet dernier, celle-ci avait duré une heure environ.

Mise à jour 21h31 — L’incident est corrigé, d’après la page de statut d’iCloud. Tous les services sont revenus à la normale après une panne d’1h30 environ.








Les flics se déchaînent, par Paul Craig Roberts

Un billet de Paul Craig Roberts… Je rappelle que cet économiste et journaliste paléoconservateur américain a été sous-secrétaire au Trésor dans l’administration Reagan (1981-1982), et est un des pères fondateurs des Reaganomics. Il a également été rédacteur en chef adjoint au Wall Street Journal. Sa vision décape, en général…

Paul Craig Roberts, 15 août 2014

Mise à jour: J’ai reçu quatre ou cinq courriels de lecteurs qui se plaignent que la personne sur la photo ci-dessus, qui est une photo prise à partir de comptes rendus des médias, n’est pas la personne qui les flics ont assassiné à Ferguson.

En quoi est-ce important ? La photo montre trois flics surdimensionnés pointant des armes militaires à bout portant sur un enfant noir levant ses mains. Un seul de ces flics non armé aurait maitrisé l’enfant. La photo montre que les policiers sont formés à l’utilisation d’une force excessive.

Les courriels que j’ai reçus démontrent l’incapacité de nombreux Américains pour faire face à la fois émotionnellement et rationnellement à la réalité.  Ils essaient de se cacher de la réalité en prétendant que la taille de Ferguson menaçait la police, qui a eu raison de lui dessus. Se cacher la réalité est le refuge des Américains qui ne pensent pas. La plupart des “personnes exceptionnelles” peuvent être trouvées là s’y cachant.

L’aile droite “la loi et l’ordre” des conservateurs républicains qui défendent les assassinats par la police croient profondément qu’ils sont  menacés non pas par le gouvernements fédéral  détruisant leurs protections constitutionnelles, mais par des ”minorités” à la peau foncée  Ils croient, contrairement aux pères fondateurs de l’Amérique , que le gouvernement et ses forces de police sont ce qui les protége.

Cette croyance condamne les Américains.

Ferguson, Missouri, est une petite ville à forte majorité noire, dont le gouvernement et la police sont blancs. La police municipale de Ferguson a assassiné un jeune noir de 18 ans, qui avait les mains au-dessus de sa tête. Si vous jetez un oeil à la photo des trois brutes pointant des fusils militaires à bout portant vers lui ayant les mains en l’air, alors qu’il est évident qu’un seul de ces voyous surdimensionnés aurait suffi à retenir sans arme le gamin, vous pouvez comprendre comment la force policière excessive entraine des exactions et des meurtres de citoyens.

Il n’y a aucund oute que la communauté noire de Ferguson regarde la mort de Michael Brown comme un assassinat. Mais faut-il être couvert par le gouvernement blanc et les force blanches de police si les manifestations sont limitées à la petite population de la ville noire de Ferguson? Ainsi que le suggère cet article, il y a une bonne raison de craindre une dissimulation à Ferguson : http://ift.tt/1pi9KCR

Il y a un autre aspect stupéfiant dans ce meurtre. A Ferguson, des manifestants non armés font face à une petite force de police municipale qui est aussi bien ou mieux armée que les troupes de combat des Etats-Unis sur les champs de bataille des pays envahis par Washington. S’il y a des problèmes à Ferguson, c’est juste parce que les flics ont tué de sang-froid un enfant sans raison ni justification, et que la communauté noire pense que le gouvernement blanc donnera un laissez-passer au meurtrier blanc. Le procureur général noir à temps partiel, Eric Holder, n’a pas envoyé la police fédérale enquêter.

Il n’y a pas qu’à Ferguson que des flics voyous assassinent des gens, et ils ne tuent pas que des Noirs. Les Blancs y ont droit aussi. Il y a un grand nombre de meurtres commis par la police dans “la maison de la liberté et de la démocratie”. Pendant la guerre en Irak, la police américaine a assassiné plus de civils américains innocents que les Etats-Unis n’ont perdu de soldats à la guerre !

La police américaine assassine tant de civils que cela prendrait plusieurs volumes épais pour enregistrer ses atrocités. Celles mentionnées dans cet article font simplement partie de celles qui ont été signalées récemment.

L’Atlanta-Journal Constitution rapporte qu’une femme blanche de 37 ans ayant eu une réaction à des médicaments prescrits a essayé d’appeler le 911 pour obtenir de l’aide, mais à la place, c’est une brute de la police qui a tiré sur elle, la tuant contre le mur de sa chambre à coucher. La police a inventé une histoire : la femme en détresse médicale aurait menacé le voyou de la police avec une arme. http://ift.tt/1rEKFmC

Le journal rapporte que le mari de la femme a également appelé le 911, mais omet de signaler que le mari a dit qu’il retournait chez lui, ne voulait qu’un traitement médical et demandait de ne pas envoyer la police. Mais les brutes ne pouvaient pas manquer l’occasion de tuer un autre civil américain innocent.

Les victimes de la police n’ont aucun droit, et dans la grande majorité des cas, les familles des victimes assassinées par la police non plus. L’indemnisation des familles des victimes assassinées par la police est aussi rare que la responsabilité des policiers meurtriers. En Amérique, posséder un insigne de police vous donne le droit de tuer.

Au cours de la dernière décennie, peut-être plus, le gouvernement fédéral a systématiquement militarisé les forces de police locales et de l’État dans les 50 États. Les policiers ont été formés par des formateurs contractuels fédéraux à considérer le public américain comme l’ennemi. Les policiers sont formés à ne pas prendre le risque de rencontrer des membres de la population sur une base de confiance, mais à considérer le public comme armé et déterminé à tuer la police.

J’ai observé à un certain nombre d’occasions des policiers entièrement équipés militairement s’entraînant par file de trente à tirer avec des chargeurs de grande capacité sur la même cible. Comme la plupart des petites villes en Amérique, Doraville en Georgie, 8 500 habitants, dispose d’une équipe de SWAT [Special Weapons Attack Tactics : unité spécialisée capable de mener des opérations à haut risque avec un armement et des tactiques adaptées] avec les armes de l’armée américaine. http://ift.tt/1ywHSMJ

Le Congrès devrait tenir des audiences pour déterminer quel budget fédéral a été utilisé pour former les polices d’État et locales à tuer des Américains. Depuis 13 ans l’Amérique est en guerre contre les musulmans considérés comme une menace pour notre sécurité, ce qui a entraîné de grosses dépenses; et pourtant la police américaine a tué plus d’Américains que nous en avons perdu dans la guerre en Irak.

Il nous faut savoirr qui a formé notre police à nous assassiner, et nous devons tenir pour responsables deux types de criminels : ceux responsables de la “formation” et ceux qui, au gouvernement, l’ont financée.

L’erreur la plus fatale que n’importe quel Américain peut commettre est d’appeler la police.

Le Journal des tendances de Gerald Celente m’autorise à republier ma contribution au numéro d’été :

Les violences policières contre le public montent en flèche.

Dans les années 1960, il y a eu un effort à New York pour établir une commission civile d’évaluation de la police. Les plaintes ayant pour objet la violence policière et le harcèlement de New Yorkais noirs avaient augmenté au point que la réalité du problème était évidente. Le maire de New York John Lindsay était souple, mais il y a eu une levée de boucliers de la part des conservateurs guidés par William F. Buckley et la police. Les médias conservateurs ont appelé la commission d’examen de la police “la propriété des cœurs sensibles et des anti-flics.” Les discours alarmistes étaient utilisés pour rallier les électeurs blancs, à qui l’on disait que la commission d’évaluation allait dorloter les criminels, démoraliser la police et amener à une recrudescence du crime.

Le maire Lindsay a établi une commission d’évaluation par décret mais l’opposition grandissante a forcé les partisans de la commission à la soumettre à un vote. La peur avait fait son travail et la commission d’évaluation a été abolie par un vote de 63% contre et 36 % pour. Et nous étions à New York, ville “progressiste”…

Nouvelle tactique : Tuez le chien

Un des trucs favoris de la police consiste à tuer les animaux de compagnie de la famille. Quand les Middleton, propriétaires d’un ranch dans le comté de Rains au Texas, ont appelé le département du sheriff pour signaler le cambriolage de leur maison et le vol d’armes à feu, la première chose que l’adjoint a faite lorqu’il est arrivé a été de tirer dans la tête de Candy, le berger australien de 3 ans et 18 kg des Middleton. Dans le comté de Prince George (Maryland), au cours d’une descente anti-drogue qui n’avait rien donné, des flics ont fait irruption dans la maison du maire et ont assassiné ses deux labradors noirs inoffensifs tout en menaçant le maire et sa belle-mère avec leur arme.

Un autre jeu favori de la police est d’humilier la victime en état d’arrestation, en particulier les femmes, en les faisant mettre entièrement nues. Les violences envers les femmes sont devenues monnaie courante. Dans un cas récent, à New Albany dans l’Indiana, une jeune femme blanche de 31 ans, mère de quatre enfants, fut arrêtée pour incivilité et rebellion après une altercation avec son ex-mari. Dans le jargon de la police, incivilité et rebellion signifient que la jeune femme avait protesté contre son arrestation arbitraire et avait élevé la voix. Comme la plupart des Américains n’ont aucune idée de ce qu’est la police, ils sont choqués et incrédules lorsqu’ils en font l’expérience lors d’une confrontation. Jusqu’à leur première confrontation, ils sont de fervents partisans de la police. Incapable de croire à ce qui lui arivait, elle fut entièrement déshabillée par deux hommes et deux femmes policiers, exhibée nue dans toute la prison devant les autres policiers puis jetée nue dans une cellule. Elle devint hystérique suite à ce traitement. Savourant la détresse de leur victime, les flics l’ont aspergé de gaz au poivre. Le shérif de comté déclara qu’il ne pensait pas que les réglements ou les procédures de la prison aient été transgressés. En d’autres mots, le shérif admit que maltraitance, humiliation et usage excessif de la force sont choses courantes.

http://ift.tt/1oNfGBs Aussi : http://ift.tt/1uMXX0x

Tout en écrivant, j’ai cherché sur Google « vidéos de brutalités policière aux États-Unis » et 7 660 000 résultats sont sortis en 0,31 seconde. Il y a plus de cas de violence policière gratuite, presque toujours envers des innocents, que ce qu’une personne peut absorber dans toute une vie. Les instances de police frappent des personnes âgés infirmes, usent du taser contre des handicapés en fauteuil roulant , matraquent, tasent et aspergent de bombe au poivre des enfants, des jeunes femmes et des mères portant des bébés dans leurs bras. L’autre jour, la police a tué un gamin de 13 ans qui marchait dans la rue sans faire de mal à personne avec un jouet en forme de carabine. Sauf que les brutes de flics ont considéré que ce gamin de 13 ans représentait un danger. Les brutes de flics n’ont simplement pas pu laisser passer l’opportunité de goûter au plaisir de tuer quelqu’un.

Nous observons la même chose dans la vidéo diffusée par Bradley Manning sur l’armée des États-Unis d’un hélicoptère de combat américain assassinant des journalistes et des citoyens marchant paisiblement dans la rue puis assassinant un père avec deux bébés qui s’était arrêté pour porter secours aux blessés. Les meutriers n’ont pas été inquiétés mais Bradley Manning fut emprisonné pour les avoir dénoncés. Nous en sommes au stade où la police se rend coupable de tentative de meurtre sur des adolescents en train de s’embrasser dans une voiture en stationnement. http://ift.tt/1pGv0Tm

Nous sommes devenus une société tueuse, et le gouvernement des États-Unis est le 1er tueur au monde.

Qui est le véritable danger ?

Les cas de violence policière gratuite envers le public sont si nombreux qu’il est impossible d’en faire le rapport. Tout ce qu’il est possible de faire, c’est de les classer par catégories. La conclusion, c’est que la police est pour le public, un danger bien plus grand que ne le sont les criminels. En outre, la police n’a pas de comptes à rendre. Elle peut commettre des meurtres en toute impunité, mais si jamais, par accident ou par réflexe, il vous arrivait ne serait-ce que de toucher un des leurs, si vous survivez au passage à tabac, ce sera direction prison pour vous. Cecily McMillan sur laquelle j’ai écrit récemment, était une manifestante du mouvement Occupy. Un flic avait empoigné ses seins par derrière. Par réflexe, en se retournant, son coude s’était levé et avait heurté le flic. Un jury lâche ou corrompu, encouragé par un juge et un procureur véreux, l’a récemment déclarée coupable d’agression sur agent et elle a été condamnée à une peine de prison. Le flic qui l’avait agressée sexuellement et arrêtée à tort, n’a été aucunement inquiété.

Les procureurs s’intéressent aux condamnations, pas à la justice. Les procureurs condamnent couramment des innocents sur la base de fausses accusations portées par la police et les juges se rendent souvent complices de fausses condamnations. Un procureur honnête n’aurait pas intenté une action à l’encontre de Cecily McMillan. Son procès fut un procès politique et sa condamnation était arrêtée d’avance. Le but était d’envoyer le message que malgré les droits que vous donne la Constitution, vous n’avez pas le droit de remettre en cause l’Establishment. Le juge s’assura de sa condamnation en alléguant qu’aucune preuve de blessure sur sa poitrine ne pouvait être montrée pour sa défense et que les jurés n’avaient pas à être informés du dossier de l’agent ayant procédé à l’arrestation qui révélait l’usage excessif de la force et de mauvais traitements envers les citoyens. Le jury fut réticent à défendre les intérêts d’une personne innocente. Au lieu de servir la justice, le jury servit les intérêts corrompus de l’état policier. Voir http://ift.tt/1kz3aX1 et http://ift.tt/1tjwAdS

Quoi que la police fasse, elle en subit rarement les conséquences. De ce fait, elle s’est enhardie et elle est devenue plus violente. Toute rencontre avec la police américaine est dangereuse.

La “guerre au terrorisme” a supprimé tout ce qui pouvait encore limiter les pouvoirs de la police. Le gouvernement fédéral a militarisé l’état et la police locale et l’ a équipée comme si c’était une force militaire. Les policiers sont entrainés pour traiter les gens comme potentiellement dangereux et ne prendre aucun risque avec leur vie lorsqu’ils sont confrontés à des citoyens. On leur apprend que poser poliment des questions pour évaluer une situation comporte un danger et qu’ils devraient éviter tout risque pour eux-même en dominant la situation par la force comme le ferait une unité d’infanterie devant un ennemi.

J’ai été le témoin d’exercices d’entrainement dans lesquels 30 officiers de police alignés vident des chargeurs de grande capacité sur la même cible. On parle d’environ 450 tirs en quelques secondes sur une cible de la taille d’une tête. C’est ce type d’entrainement qui a c 23 flics qui ont déversé 377 balles sur deux hommes à Miami, l’un d’entre eux n’ayant fait l’objet d’absolument aucune accusation.

Armés pour la bataille quotidienne

Les équipes du SWAT sont devenues omniprésentes et elles sont armées de tanks, de MRAP (véhicule à roues résistant aux mines et aux embuscades) et de véhicules blindés BearCat (poids lourd de contre-attaque à réponse armée conçus pour la ballistique). Ces véhicules militaires sont utilisés de façon routinière, et l’équipe du SWAT qui met en pièce votre porte a remplacé le policier qui sonnait pour vous présenter une convocation. http://ift.tt/1pw0UAv

Il fut un temps, où rejoindre les forces de police comportait un faible risque. Un officier pouvait, et ça arrivait occasionellement, mourir en exerçant son devoir. Aujourd’hui aucun risque n’est acceptable pour la police. Pour cette raison, tous les risques sont déplacés sur le public chaque fois que le public rencontre la police, par erreur ou pas. Par conséquent, la police tue beaucoup plus de gens innocents que les criminels ne tuent de policiers. La police est devenue comme Wall Street et le gouvernement fédéral. La police ne sert aucun intérêt public.
Dans les années 40 et 50, quand j’étais jeune, nous avions compris que les forces de police attiraient les petits tyrans à cause du pouvoir de l’insigne. Mais à la différence d’aujourd’hui la police n’avait pas carte blanche. Dans les années 40 et 50, les Américains n’étaient pas réduits à l’impuissance ou à l’état de moutons auquel ils sont de nos jours.

Les journaux étaient encore indépendants et servaient de frein au pouvoir de la police. Les Noirs ne bénéficiaient pas toujours de cette protection, mais dans les grandes villes du Sud, comme Atlanta, où Ralph McGill fut rédacteur en chef et éditeur du Atlanta Constitution, les Noirs aussi avaient droit à la protection de la presse. Je me souviens des premières marches pour les droits civils à Atlanta. Il n’y avait pas de police ni de chiens lancés sur les manifestants. Je le sais parce que j’y étais.

Des brutes, il y en avait bien sûr, mais il n’y avait pas pas cette hostilité envers le public qui est ancrée dans la formation policière actuelle. Revendiquer ses droits constitutionnels lors d’une confrontation avec la police, c’est de nos jours le meilleur moyen de rendre fou de rage une brute dont l’autorité se voit remise en question. Le résultat probable, c’est un passage à tabac et une arrestation. La soumission est le meilleur moyen de survivre à une confrontation policière. Quand bien même vous seriez un chirurgien du cerveau ou un ancien haut fonctionnaire, et que le policier aurait tout juste un niveau d’études secondaires. Mais si vous voulez vous en sortir sans dommage corporel et sans inculpations dans votre casier, il faudra vous comporter comme un paysan face à un baron, un comte ou un duc des siècles passés. C’est l’Amérique d’aujourd’hui.

Agissez autrement et il se pourrait bien que vous y laissiez votre peau.

Donc,les commissions d’examen de la police sont-elles la réponse ? Apparemment non. En 1993, après que le maire de New York Lindsay ait échoué à imposer un peu responsabilité à la police, le maire David Dinkins instaura la très largement impuissante Commission d’examen des plaintes civiles [Civilian Complaint Review Board]. La police manifesta son opposition et fut encouragée par Rudy Giuliani qui, lorsqu’il devint maire, lui donna carte blanche. Les New-yorkais blancs applaudirent Guliani. Enfin, ils étaient de nouveau en sécurité – tant qu’ils n’avaient pas de problème avec la police ou que l’équipe du SWAT [équivalent du GIGN] ne se présentait pas à la mauvaise adresse, un évènement bien plus probable que de voir un criminel frapper à la porte.

Bon nombre de villes ont aujourd’hui des commissions d’examen. Certaines détiennent du pouvoir. La plupart n’en ont pas. Même celles qui ont du pouvoir sont devenues réticentes à les utiliser. Quand le terrorisme représente une menace si grande que le pays est maintenu pendant des années en alerte orange, un cran en-dessous de l’alerte rouge, seul un communiste libéralo-rosâtre pro-terroriste pourrait vouloir restreindre les pouvoirs de la police.

Tant que les États-Unis demeureront entre les mains des pouvoirs établis les commissions d’examen de la police resteront sans effet. Wikipedia rapporte qu’en 2006, il y a huit ans, la commission d’examen des plaintes civiles de New York à reçu 7699 plaintes dont environ 6% aboutirent en « plainte fondée. » En d’autres termes, 94% des cas n’aboutirent nulle part.
La police a été lâchée sur nous par des conservateurs très « loi et ordre » et sous prétexte de « guerre contre le terrorisme ». La police nous fait bien plus de mal que ne le font les criminels et les terroristes. Il reste à voir si les Américains survivront à leur police.

Pendant ce temps, les moutons [Ndt : sheeple = mot valise : sheep + people ] continueront de payer les salaires de ceux qui constituent leur plus grande menace.

Mise à jour : ce reportage de RT montrant le caractère corrompu de la police américaine : http://ift.tt/1pi9KCR

Source : PCR

Lire aussi sur DeDefensa : Manufacture des crises : cette fois à Ferguson, Missouri

P.S. : petit exemple de la qualité des dessinateurs de presse américains, présents dans la plupart des grands journaux…



from Les-Crises.fr http://ift.tt/1pCHTgZ
via IFTTT
iCloud : la grosse panne [màj : terminé]

Les services iCloud sont une fois de plus en panne pour de nombreux utilisateurs. Les témoignages de plus en plus nombreux sur Twitter ne laissent planer aucun doute, tandis que la page de statut iCloud annonce la couleur : rouge ! De fait, les services Accès à mon Mac, les apps web d’iCloud.com, le calendrier et les contacts, la connexion à iCloud, les fonctions Documents dans le nuage, iMovie Theater, les apps iWork pour iCloud, Localiser mes amis et mon iPhone, le courriel, les mises à niveau du stockage, les notes, les photos, les rappels, la sauvegarde, les signets et onglets ainsi que le trousseau sont en carafe et ce, depuis une bonne heure maintenant.

Mise à jour 21h19 — Hasard ou coïncidence, toujours est-il que le lancement du premier aperçu public d’OS X Yosemite s’était accompagné d’une panne d’iCloud. C’est également le cas ce soir. Le 24 juillet dernier, celle-ci avait duré une heure environ.

Mise à jour 21h31 — L’incident est corrigé, d’après la page de statut d’iCloud. Tous les services sont revenus à la normale après une panne d’1h30 environ.








Entrevue avec un expert - Casa D'Eramo

image

Monsieur  Maurice Cardillo

Titre: Propriétaire

Commerce : Casa D’Eramo

Adresse complète: 7700, Henri-Bourassa est, Montréal, Qc, H1E 1P2

Téléphone : 514-648-9999
Courriel : info@casaderamo.com
Site internet :www.casaderamo.com

Médias sociaux :
Facebook.com/casaderamo
Twitter.com/casaderamo

1.     Depuis combien de temps êtes-vous propriétaire de Casa D’Eramo?

Depuis 1997

2.     Qu’est ce qui vous a mené à ce domaine ?

J’ai débuté ma carrière avec la vente d’invitations.  Une carrière qui me permettait de rencontrer énormément de gens de façon quotidienne.  Grâce à  ces rencontres j’ai fait la connaissance d’un décorateur de ballons  qui m’a finalement vendu sa compagnie de décor de ballons.  Je me plaisais à faire des décors plus créatifs les uns que les autres et pour tous genres d’événements.  Petit à petit la compagnie a grandi et j’y ai intégré toutes sortes d’items de décor dont les housses de chaises, et j’ai nommé ma nouvelle entreprise Ultimate Décor.  Même mes compétiteurs venaient louer des items.  Par la suite, un de mes compétiteurs, Casa D’Eramo décida de me vendre son entreprise et, depuis ce temps,  je suis le fier propriétaire de Casa D’Eramo qui fournit de superbes  décors de mariages.

3.     Qu’est-ce que vous aimez le plus dans ce que vous faites et pourquoi ?

J’adore servir les futurs mariés qui sont très heureux et excités, c’est une première pour eux.  De voir leur fébrilité lorsqu’ils entrent dan mon commerce me comble de bonheur, encore après toutes ces années.

4.     Quelle est votre force?

 Nos 28 années d’expérience et  notre salle de montre ne se comparent à aucune autre entreprise; c’est la force de Casa D’Eramo.  Nous ne sommes pas seulement un endroit où les mariés peuvent louer leur décor, c’est aussi une source d’inspiration. Peu  importe le temps de l’année, les mariées peuvent tout voir dans une salle ; décor, fleurs, habillage de tables, centres de tables, tous genres de nappes, serviettes, chemins de tables, housses de chaises, meubles, éclairages divers, même des gâteaux et invitations….

Une de mes forces personnelles est que je suis capable de déterminer très rapidement les besoins des mariées, peu  importe leur budget ;  je suis capable de leur présenter un décor qui répond vraiment à leurs besoins.

5.     Avez-vous des anecdotes à nous raconter, depuis que vous êtes en affaires ?

L’histoire qui m’a le plus touché dans ma carrière est celle d’un couple de futurs mariés qui sont venus louer leur décor chez Casa D’Eramo.  La mariée était mourante.  Le marié nous avait prévenu de cette situation difficile et tout ce qu’il désirait était de lui offrir le mariage de ses rêves.

J’ai eu la chance d’assister à ce mariage avec des membres de mon équipe et nous étions tous en larmes, incroyablement touchés par ce couple et par leur histoire d’amour.

6.     Pourquoi  votre commerce est-il un endroit de référence pour les futurs mariés ?

Après 28 ans nous avons toujours plus de mariages à chaque année.  Malgré la compétition grandissante, nous servons encore plus de mariages et de  tous les budgets.  Nous savons répondre à  tous les besoins; même les salles de réception nous rappellent à toutes les semaines pour que l’on puisse servir leurs clients.  Nous savons gagner la confiance des gens que nous servons.  La majorité des fournisseurs de l’industrie nous réfèrent, et pour nous, c’est un vote de confiance.  Notre personnel est bien formé et donne un excellent service; c’est primordial pour moi.

7.     Une nouveauté dans votre commerce :

Nos nouveaux  meubles « Shabby Chic », d’allure antique ( banquette, causeuse, tables, table à café, fauteuil, meuble buffet, armoire) servent autant pour la table d’honneur, pour créer une section lounge shabby chic, ou autre (sweet table, table de soirée).

8.     Combien de temps avant leur mariage les couples devraient-ils venir vous rencontrer et pourquoi ?

Pour le décor de cérémonie, nappes, chemins de table, décor de maison : 3 à 6 mois

Pour un décor complet de la réception : 6-12 mois

9.     Quel est le prix moyen pour un décor de mariage ?

Une moyenne de 1000$ est habituellement dépensée pour le décor.

10.  Quelles erreurs font les futurs mariés lors de leur planification ?  Comment pourraient-ils prévenir ces erreurs ?

Souvent les couples ne sont pas assez informés.  Certains éléments de décor peuvent être offerts à leur site de réception.  Il est important de vérifier avec le site avant de venir réserver des éléments de décor chez nous.

11.  Avez-vous quelques conseils à donner aux futurs mariés ?

-Les mariés ne devraient jamais se sentir dans l’obligation de réserver des services sur place.

- Bien préparer son budget avant de venir voir un décorateur et le spécifier dès le début de la conversation pour lui permettre de vous proposer ce qui vous convient.

- Assurez-vous que le décorateur choisi écoute vos désirs et n’impose pas ses idées personnelles.

12.  Que conseillez-vous aux nouveaux mariés pour épargner ?

Des achats de volume et de différents services au même endroit ont toujours le pouvoir de diminuer les coûts et surtout de limiter les  frais de livraison.

13.  Quelles sont les dernières tendances ?

Beaucoup de couleur or ; on la retrouve dans les nappes, les sur-nappes, les chandeliers, les banquettes, les sous-assiettes et la coutellerie.

14.  Comment vous gardez-vous au courant des tendances ?

J’investis beaucoup dans les voyages et visites de divers salons tendances aux États-Unis et partout au Canada.  Il est très important pour moi de toujours être à l’affût des dernières tendances dans le but de mieux conseiller ma clientèle.

Merci Maurice.  

Le cheeseburger dessert de la Pâtisserie la Demi-Calorie de St-Hyacinthe

Pâtisserie la Demi-Calorie réinvente le dessert de l’été avec son Cheeseburger dessert. Fabriqué de pâte, de mousse au chocolat et de plusieurs autres ingrédients, le cheeseburger dessert mesure environ 3 pouces (7 cm) de diamètre. 
Tout petit et sucré à souhait, il amusera amis et parents autour du BBQ.
De plus, vous pourrez économiser 5$ à l’achat de 20$ et plus de cheeseburger dessert à cette adresse: J’achète ici/pâtisserie la Demi-Calorie
I
l suffit d’entrer votre courriel pour recevoir instantanément un coupon-rabais à votre nom.

image

Patisserie et gateau d'anniversaire

Économisez à l’achat de pâtisserie ou d’un gâteau d’anniversaire.

En effet, Pâtisserie la Demi-Calorie offre 5$ de rabais sur tout achat de 20$ et plus. Présentez votre bon de réduction pour l’obtenir.
Comment? Rendez vous à cette adresse, inscrivez-votre courriel et recevez instantanément un coupon-rabais à votre nom.
J’achète ici/patisserie la Demie-Calorie

Nous sommes situés au 1555 des Cascades, St-Hyacinthe, à l’intérieur du Marché-Centre.
Nous fabriquons 40 sortes de gâteaux différents.
Parmi les plus populaires:

  • Gâteau Opera
  • Au fromage
  • Aux carottes
  • Boston
  • gâteau au citron
  • gâteau des anges
  • Forêt noire
  • Mousse au chocolat

Pour l’anniversaire de votre enfant, de votre premier bébé ou d’un adulte…
Nous fabriquons aussi des gâteaux sur mesure. En voici un exemple…

image

Avez-Vous Besoin d'Emprunter De l'argent?


Avez-vous besoin d’emprunter de l’argent ?
Partager : Partager sur facebook partager sur twitter partager sur google_plusone_share part sur linkedin
3
Envoyez cette page par courriel

Avant de vous inscrivez pour une carte de crédit, prêt bancaire stockez carte ou ajoutez à une carte existant ou un prêt, qu’il est logique de penser que vous vraiment besoin d’emprunter de l’argent. Parfois comme ça, avec l’incertitude économique et de la hausse des factures-beaucoup de gens choisissent maintenant à rembourser l’argent qu’ils ont déjà emprunté plutôt qu’empruntent plus.
Décider si vous devriez être celui qui va emprunter de la monnaie d’argent.

Il y a des questions très importantes, que vous devez répondre avant que vous empruntez de l’argent. Vous devriez vous demander si vous avez besoin de dépenser de l’argent, si vous avez d’autres façons de financer l’achat et si vous pouvez vous permettre de rembourser l’argent que vous avez l’intention d’emprunter.
Avez-vous vraiment besoin de dépenser l’argent du tout ?


Si vous avez tendance à acheter des choses sur l’impulsion, essayer de vous donner un délai d’au moins deux jours de réflexion. Vous constaterez que vous n’êtes pas tellement à l’acheter.

Certaines personnes qui empruntent de l’argent alors, soit sans penser font si ils peuvent vraiment se le permettre, parce que le crédit est offert au point de vente (par exemple des cartes de magasin) ; ou parce qu’ils sentent qu’ils ont pas d’autre choix, mais qui souvent n’est pas le cas. Peut-être que vous pourriez découragés de faire l’achat ou en fait pas du tout. Essayez de demander vous-même :

Ne je pouvais attendre jusqu’à ce que je peux me permettre d’acheter l’objet sans emprunt ?
S’il y a quelque chose que j’ai besoin, existe-t-il une autre façon de l’obtenir (par exemple, il échange pour autre chose, l’acheter d’occasion ou l’obtenir gratuitement d’un site de recyclage gratuit) ?

Pouvez-vous mettre en place ou utiliser quelques économies au lieu d’emprunter de l’argent ?

Si vous vraiment pas besoin de dépenser de l’argent aujourd’hui, alors vous devriez sérieusement envisager d’économiser de l’argent chaque mois plutôt que de s’endetter.

Si vous pouvez attendre et enregistrer pour un achat, au lieu d’utiliser le crédit, il vous en coûtera beaucoup moins (sauf si vous vous qualifiez pour une affaire de carte de crédit 0 %), que vous n’aurez pas à payer les intérêts. Il pourrait également ont été réduit dans une vente ou si c’est la technologie, mis à niveau vers un meilleur modèle.

Par exemple, si vous voulez acheter quelque chose qui a coûté £600 :

Enregistrement avant que vous passez

Si vous n’avez pas toutes les économies, mais pouvez enregistrer, par exemple, 50 £ par mois, il vous faudrait un an pour sauver les 600 £ et vous auriez gagné £6 dans l’intérêt (en supposant que vous êtes un contribuable de taux de base - qui signifie 20 % taxe se détache l’intérêt que vous gagnez - et que vous mettez l’argent sur un compte payer 3 % d’intérêt).

Encaissement des économies

Si vous avez utilisé l’argent de votre compte d’épargne ; en supposant que votre épargne gagné 3 % par an, et que vous avez payé la taxe au taux de base (de 20 %), vous perdriez un maximum de £14,40 en intérêt si il vous a fallu un an pour sauver les 600 £ à nouveau.

C’est-à-dire dépenser £600 de votre épargne ‘vous en coûterait”un maximum de £614,40 au moment où que vous avez ajouté à la perte d’intérêts.

À l’aide d’une carte de crédit

Si vous avez payé les 600 £ par carte de crédit, un taux d’intérêt moyen de 17 %, et si vous avez payé la dette retour à raison de 50 £ par mois, il vous faudrait 14 mois pour rembourser la dette et vous en coûterait £58 en intérêt.

Cela signifie que vous seriez pire £43,90 (58£-£14,10) arrêt de paiement sur votre carte de crédit, plutôt que d’encaissement dans votre épargne.
Emprunt par rapport aux emprunts mauvais argent beaucoup d’argent

Exemple 1 – Sarah est un enseignant qui se rend au travail en bus chaque jour. Elle obtient un meilleur travail dans une nouvelle école verse un salaire plus élevé, mais elle ne peut pas voyager là dans les transports publics. Elle veut acheter une voiture mais n’a pas assez d’épargne pour couvrir le coût donc elle a besoin d’emprunter de l’argent.

C’est bon comme travail de Sarah paie son plus d’argent, donc elle récupérera plus que le coût de la voiture, y compris l’argent, qu’elle a emprunté d’emprunt.

Exemple 2 – Andrew veut faire le commerce de sa vieille voiture pour un nouveau. Il estime qu’il devra dépenser £ 5 000 pour obtenir une voiture raisonnable. N’utilise pas sa voiture pour le travail, il aime la liberté que d’avoir une voiture lui donne.

Il peut obtenir 500 £ pour sa vieille voiture, et il peut se permettre de rembourser 100 £ par mois si il emprunte le reste. Il lui faudra cinq ans pour rembourser le prêt et il va payé un total de £ 5 923, ou £ 6 423 pour la voiture, y compris l’échange.

Andrew devrait réfléchir très attentivement, à souscrire ce prêt qu’il finira par payer un extra £ 1 423 pour sa voiture et doit faire des remboursements de prêts pour les cinq prochaines années. Si sa situation venait à changer en ce moment (par exemple, ses heures ont été réduites ou il a perdu son emploi), il n’est peut-être pas en mesure de suivre les remboursements.

Bonne dette par rapport aux créances irrécouvrables

Si vous décidez que vous voulez emprunter de l’argent

Si vous voulez absolument emprunter de l’argent et vous êtes sûr que vous pouvez le rembourser, il y a un certain nombre de facteurs importants à considérer.
Combien pouvez-vous vous permettre de rembourser ?
Astuce

Près des deux tiers des personnes clairement leurs factures de carte de crédit en totalité tous les mois. Même si vous ne remboursez tout, assurez-vous que vous ne faites pas juste les remboursements minimums sur votre facture de carte de crédit.

Il est très important de déterminer combien vous pouvez vous permettre de rembourser chaque mois, car cela affecte quelle option d’emprunt est le meilleure pour vous. Assurez-vous que vous êtes réaliste au sujet de combien vous pourriez payer si votre hypothèque ou loyer a augmenté, si vous avez eu à dépenser davantage pour des choses comme les factures d’énergie ou si votre salaire a été coupé.

Élaborer un plan de remboursement pour l’argent que vous empruntez

Choisir le bon type de crédit

Vous devez également vous assurer que vous choisissez le bon type de crédit ou un prêt pour votre situation. Dans le cas contraire vous pourriez vous payer plus que vous devez vous retrouver. Magasinez et comparez les offres, regardant :

le taux d’intérêt (APR)
le coût par semaine ou par mois
combien vous rembourserez au total, et
les pénalités pour des paiements manqués ou fin

Décider sur le meilleur type de crédit pour vous si Avez-Vous Besoin d’Emprunter De l’argent!


Pas toutes les options de crédit sont bon ou sécuritaire. Si vous avez une mauvaise cote de crédit, alors vous pouvez être tenté d’utiliser un prêteur de porte ou d’une société de prêt sur salaire. Cependant, ceux-ci sont chers et devraient être évités pour quelque chose plus de quelques jours.

Text
Photo
Quote
Link
Chat
Audio
Video