connexity

youtube

3D printer creates keyboard with functional keys - no assembly required

7

Marci × Dolan Pre Cursa

Marci a readmeansg0 csapat alapítójaként jó pár kilómétert maga mögött tudhat gyönyörű paripáján. Nem sok embert láttam még aki nála jobban szeretné biciklijét és ennyire tökéletes kapcsolatban lennének.

Íme a 12+1 kérdés amivel kifaggatuk:

1. Hány éves vagy?

Huszonnyolc.

2. Mi a foglalkozásod?

Felügyelem az internetet egy unalmas irodában!

3. A bringán kívül milyen hobbinak hódolsz?

Bacon.

4. Miért kezdtél el fixizni és mikor?

2007-ben építettem meg az első örökhajtós bringámat, izgalmasnak és veszélyesnek találtam a dolgot, hát lehet ezt nem szeretni?

5. Milyen áttételt használsz?

48x17 (2,82)

6. Bringád jelenlegi felállása?

Váz: Dolan Pre Cursa (54)

Villa: Alpina Track karbon, Alpina fejcsapágy, Syntace Lite Cap kupak

Hajtómű: Miche Advanced hajtás (A fotózás óta Sram Omnium boldog tulajdonosa), Time Atac World Champion pedál, Euro-Asia Imports lánckerék, Connex Wippermann White Star lánc

Kerekek: Mavic Ellipse kerékszett, Continental Grandprix 4000S külső, Mavic belső

Kormányzás: Ritchey Logic II kormány, Thomson x2 stucni (130), Mash SF Hill Volée bandázs

Nyereg: Selle Italia SLR nyereg, Thomson Elite nyeregcső

7. Kedvenc környezet, helyszín ahol szeretsz bringázni?

Vidék, csak is vidék.

8. Mi jár a fejedben mikor egy kihalt többsávos úton tekersz egymagad?

Miért nincsenek itt velem a többiek?! Remélem itt a zombi apokalipszis!

9. Mi az ami soha nem maradhat otthon, mindig a táskában van?

15-ös villas, foltkészlet, imbusz kulcskészlet, lámpák.

10. Ha hallgatsz zenét tekerés közben akkor mi az?

Tekerés közben nem szabad zenét hallgatni, veszélyes!

11. Mi volt a legkínosabb, legcikibb szituációd bringával?

Pirosnál a kocsisor elején eldőlni, mint egy krumpliszsák az új SPD rendszerrel.

12. Mi volt a legjobb dolog ami történt veled a bringán?

Kaptam egy 10k-s bűntetést egy piros lámpa miatt, irónikus, nem?

12+1. Köszönetnyilvánítás, respekt?

Köszönöm Anyukámnak! Respekt Patrick Seabase!

Köszönjük Marcinak a fotózást és az interjút!

További képeket a fotózásról a Flickr albumunkban találtok: www.flickr.com/photos/fixamag/sets/72157635845987704/

—-

Fotók: Tóth “Totyi” István

A Bikecheck rovatot támogatja a primicicli.

Jelentkezés: www.fixa.hu/post/59383701203/mutasd-a-bringad-megmondom-ki-vagy

New Post has been published on Digital Marketing Domain - Full Vertical - SEO, SEM & SMM services customized..!

New Post has been published on http://www.learn-digital-marketing.com/shopzilla-rebrands-as-connexity/

Shopzilla Rebrands as Connexity

You probably saw this coming. In June, Shopzilla, the shopping search engine, branded three newly-combined business units as Connexity — the name of the programmatic media buying startup it acquired in February.

Today, the Las Angles-based marketing technology provider took the next logical step and officially rebranded as Connexity.

Company officials said the new name will help highlight the shift of the company from comparison shopping to technology driven marketing solutions that “enable retailers and brands to understand their consumers better, acquire new customers at a lower cost and increase sales based on retail signals.”

Shopzilla had been best known for its comparison shopping websites, such as Shopzilla and Bizrate. But CEO Bill Glass said today that the comparison shopping websites “were just the tip of the iceberg.”

In a statement, Glass noted, ”We have launched a comprehensive set of solutions so marketers can touch consumers at every stage of the path to purchase from awareness, consideration, transaction, right to loyalty. These businesses are now the majority of our revenue and growing at an accelerating rate.”


Follow us on Twitter

Join free newsletter

View upcoming events

Find a new job

Si vous n’êtes pas en colère, c’est que vous n’êtes pas assez attentifs. 

Quel faux pas, disait plus tôt un ami au sujet de cet article qui a tout pour être horripilant. En attendant que le docteur (et ministre, mais d’abord docteur) Barrette rebondisse là-dessus, quelques pensées. 

Depuis bientôt vingt-et-un ans, je suis une personne qui possède un utérus. Par année, ma physionomie m’oblige à dépenser des centaines de dollars en matériel hygiénique, en pilules contraceptives et autres matériaux connexes au agréments et désagréments que me causent cet utérus. Je vis dans une société où cet utérus, culturellement associé quasi-directement au genre féminin (auquel je m’identifie, mais n’allez pas croire que c’est le cas de tous ceux et celles qui partagent ma situation), pourrait me mener vers de moins bonnes opportunités d’emploi, une iniquité de salaire, de plus hauts taux de risque d’agression sexuelle, un sexisme quotidien, banalisé, intériorisé—et j’en passe. Je compose avec cet utérus principalement parce que, en temps de souffrances, je me rappelle qu’un jour (quand je le voudrai et dans les conditions dans lesquelles je le voudrai), il pourrait me permettre de donner la vie. 

J’aimerais dire que celles et ceux qui partagent ma condition ont depuis longtemps le droit d’exprimer leur opinion sur ce qui concerne leur utérus, mais ce serait un mensonge. Cela ne fait même pas cent ans que le droit de vote a été accordé aux femmes, au Québec. Lorsque ma grand-mère, un humain de chair et d’os qui lira demain cette position du docteur Barrette, est née, les femmes n’avaient pas le droit de voter. Le 18 avril 1940, cette lutte s’est achevée pour elles. Avant 1918, des dizaines d’allumettières ont perdu la vie dans les fabriques de Hull avant d’entreprendre les premières luttes syndicales du Québec. Que reste-t-il de leur nom et de leur combat, sinon un boulevard anonyme ? Le 27 janvier 2013, le Canada célébrait le 25e anniversaire du droit à l’avortement du pays. Ma mère, qui n’a pas encore 50 ans, a eu 20 ans avant de voir le droit à l’avortement acquis pour tous(tes). J’ai 20 ans depuis presque un an, monsieur Barrette. J’ai 20 ans, je suis née au Québec et comme le veut l’adage, je me souviens. Je me souviens que le mois prochain, il y aura seulement 75 ans que les femmes ont leur mot à dire à propos de leur corps. En vous écrivant ceci, je n’ai pas besoin de le vérifier. Je me souviens. 

« Tout être humain a droit à la vie, ainsi qu’à la sûreté, à l’intégrité et à la liberté de sa personne. » C’est ce que veut le premier article de la Charte des droits et libertés de la personne en vigueur au Québec à l’instant où nous nous parlons. J’aimerais entendre monsieur Barrette défendre qu’en limitant le nombre d’avortements pouvant être performés par un praticien au tiers ou au quart de ce qu’il est en ce moment, en plus d’en restreindre l’accès à tous(tes) les propriétaires d’utérus qui veulent y avoir accès, l’intégrité d’aucun corps à utérus ne sera compromis. 

« Toute personne a droit à la sauvegarde de sa dignité, de son honneur et de sa réputation. » C’est ce que veut le quatrième article de la Charte des droits et libertés de la personne en vigueur au Québec. J’aimerais entendre monsieur Barrette défendre qu’en instaurant des régulations sur le corps de celles et ceux qui possèdent un utérus qui ramènent le Québec 27 ans en arrière, il n’humilie pas la lutte de générations et de générations de femmes venues avant, après et en même temps que lui. J’aimerais l’entendre défendre que de destituer le droit à l’avortement de son statut de soin d’urgence n’est pas une dévalorisation de ce qu’il représente. 

« Toute personne a droit à la reconnaissance et à l’exercice, en pleine égalité, des droits et libertés de la personne, sans distinction, exclusion ou préférence fondée sur la race, la couleur, le sexe, la grossesse, l’orientation sexuelle, l’état civil, l’âge sauf dans la mesure prévue par la loi, la religion, les convictions politiques, la langue, l’origine ethnique ou nationale, la condition sociale, le handicap ou l’utilisation d’un moyen pour pallier ce handicap. » C’est ce que veut le 10e article de la Charte des droits et libertés de la personne en vigueur au Québec. J’aimerais entendre monsieur Barrette défendre qu’en limitant l’accès à l’avortement, il ne brime pas sévèrement le droit fondamental à l’égalité de la moitié de la population qu’il a été élu pour servir. J’aimerais entendre le docteur Barrette, celui qui a vraisemblablement prononcé le serment d’Hippocrate, expliquer pourquoi, si l’avortement gratuit pour tous, lorsque besoin est, n’est pas un besoin fondamental, la grossesse, telle que stipulé par l’article 10 de la Charte des noms trop longs pour qu’on les répète tous, stipule que la grossesse peut être un facteur discriminant d’une personne sujette à cette charte

Mon utérus et moi attendons des explications. Je dis nous, pas parce que quelque chose y grandit en ce moment (quoi que, si le docteur Barrette l’a trop facile, ça ne pourrait être qu’une question de temps) mais bien parce que, une fois par mois (je ne l’ai pas choisi) il me parle clair et fort. Il me rappelle que la différence est à la fois un honneur et un fardeau, qu’il me faut honorer et défendre sans relâche. Je dis ça, mais en général, quand mon utérus me parle, j’ai trop mal pour penser. Heureusement et malheureusement, je ne pense qu’après avoir dépensé le montant quotidien en produits conçus et publicisés spécialement pour ma différence. 

J’ai 20 ans, monsieur Barrette. Je vais vivre au Québec longtemps après vous. Je vais célébrer le centième anniversaire de l’accès des droits de vote des femmes au Québec. Je vais célébrer la fin du régime de terreur que vous et votre oligarchie tentez de forcer dans notre œsophage. Vous pouvez me garder à distance avec vos chiens et vos 6 P qui me coutent fortuitement (ou pas) 600 Piasses à chaque fois que j’exerce mon droit de manifester. Lorsque je passe par Gatineau, sur le boulevard des Allumettières, j’entends celles qui m’ont faites dire à ceux qui vous ont fait qu’elles n’ont pas fini de se battre. 

Grâce à toutes ces femmes qui n’ont pratiquement plus de nom, j’ai le droit d’en avoir un. Grâce à toutes ces voix qui ont crié pour l’égalité, pour l’intégrité physique et la liberté de leur corps comme de leur esprit, et ce sur tous les fronts, j’ai à mon tour le droit—l’obligation—de dire que je ne suis pas d’accord. Croyez-moi, je ne vais pas passer mon tour.

New Post has been published on Digital Marketing Domain - Full Vertical - SEO, SEM & SMM services customized..!

New Post has been published on http://www.learn-digital-marketing.com/big-data-is-here-how-about-actionable-insights-infographic/

Big Data is Here: How About Actionable Insights? [Infographic]

By now everyone from your kid’s baseball coach to the Avon lady representative can give you an earful about how (big) data and analytics lead to better decisions. But if that’s the case, why are so many of us seeing so many lousy offers?

A few years ago we might have been able to argue that retailers, and other marketers, thought that big data was just a bunch of hype that didn’t actually lead to better returns. But we’ve come a long way since then.

Read full story…


Follow us on Twitter

Join free newsletter

View upcoming events

Find a new job

Ride the waves! The hype is on as we bring you the perfect summer party of the year.

Experience a neon + blacklight + pool party in just one night!

The UPLB Economics Society

proudly presents

SLOSH: Summer Surge
A Benefit Party
April 8, 2015 | 7 PM
Duplex Resort

Get down with the beats of the #1 Female DJ in Asia! Get ready to experience arrgasm as we bring you DJ Arra Pascual and DJ BRB

Sponsored by:

G.S.M. Blue | Ever Bilena | Los Baños Centtro Mall | Pioneer DJ | Eat-Sumo Teri House | eLBeatz | Duplex Hot Spring Villa | Connex | The Dress Code

Our official Media Partners:
When in Manila | Jeepney TV | Click the City

For Ticket Inquiries, contact:
Cha-09175060546 or approach any UPLB Econsoc member

P210 VIP
P200 Regular
P220 Walk-in

Like us on Facebook: http://facebook.com/uplbslosh
Follow us on Twitter: http://twitter.com/uplbslosh

Don’t dare miss this summer’s biggest party!
#NotYourOrdinaryPoolParty

Résilience et patrimoine culturel au programme de la Conférence mondiale sur la prévention des catastrophes au Japon

L’UNESCO, en partenariat avec l’Agence japonaise pour les affaires culturelles (ACA), les instituts nationaux japonais pour le patrimoine culturel, l’ICCROM et l’ICOMOS, a organisé une session spéciale sur «Le patrimoine culturel résilient» dans le cadre de la troisième Conférence mondiale des Nations Unies sur la prévention des catastrophes naturelles, qui a eu lieu du 14 au 18 Mars à Sendai au Japon. La Conférence a adopté le cadre d’action de Hyogo 2, la politique internationale qui orientera les stratégies et les actions sur la prévention des catastrophes naturelles au niveau international et national pour les quinze prochaines années.

La session visait à sensibiliser le public sur le rôle du patrimoine culturel en tant que catalyseur de résilience dans le secteur des préventions des catastrophes naturelles, tout en soulignant sa pertinence par rapport aux deux autres questions connexes de l’agenda mondial, le développement durable et l’adaptation au changement climatique. Ce faisant, la session souligne la contribution positive du patrimoine culturel, s’il est reconnu de manière adéquate et géré de façon appropriée, dans les quatre domaines prioritaires du cadre d’action de Hyogo 2. Cette influence impliquerait  de la compréhension des risques de catastrophes et le renforcement de leur gouvernance et irait jusqu’à investir dans la résilience et la préparation l’intervention, la reprise et la reconstruction.

La session a d’abord insisté sur le fait que la politique et les programmes de prévention des catastrophes naturelles devraient prendre en considération le contexte culturel, y compris sa manifestation la plus symbolique, à savoir le patrimoine culturel, s’ils veulent être efficaces et durables. Des exemples spécifiques ont également été fournis dans le cas de certaines communautés côtières, qui au cours des siècles sont devenues capables de prévoir les catastrophes naturelles à travers la perpétuation des connaissances traditionnelles, et ont développé des mesures préventives telles que la construction sur pilotis et la construction de structures résistant au vent.

De tels exemples démontrent combien le patrimoine, matériel et immatériel, est intrinsèquement sensible au risque résultant de longues périodes d’adaptation entre l’homme et son environnement. D’autres expériences montrent comment le patrimoine culturel peut être un catalyseur puissant pour mobiliser les populations locales, les réunir et renforcer leur sentiment d’appartenance autour du processus de reprise et de reconstruction. Enfin, la  protection du patrimoine culturel peut encourager une reprise rapide grâce aux revenus générés par le secteur informel et les activités touristiques.

La session s’est terminée avec des propositions spécifiques pour le renforcement de l’intégration du patrimoine culturel dans la prévention des catastrophes naturelles à travers  les nombreuses références à la culture et au patrimoine inclues dans le cadre d’action de Hyogo 2. Ces propositions devront être soutenues par des partenariats novateurs entre le secteur du patrimoine et un large éventail de parties prenantes à la prévention des catastrophes naturelles, comme les gouvernements locaux, les organisations humanitaires et le secteur privé. Une série de recommandations a également été développée, s’appuyant sur une réunion préparatoire d’experts qui s’est tenue à Tokyo dans les jours précédant la Conférence à Sendai.



Consulter l’article : http://ift.tt/1BQys44
6

modelling the eye lid. the physical model shows three dimensionally what I’m showing in the drawings above.

The plasticine would all be one piece from the connex printer.

La Fédération FO de la Métallurgie et l’Union des Syndicats de la Métallurgie FO du département du Jura s’étonnent que la CGT s’oppose, le 23 mars, à la mise en oeuvre de la nouvelle convention collective des industries métallurgiques, mécaniques, similaires et connexes du Jura signée le 10 mars par FO, la CFDT, la CFE-CGC et la CFTC et l’UIMM. En exerçant son droit d’opposition, la CGT démontre la limite de la représentativité qui, par intérêt d’appareil syndical au détriment de la défense des intérêts des (…)

- Toute l’actualité / Métallurgie, Convention collective, 39 - Jura, Emploi et Salaires
6

Stratasys showroom tour, almost done with this quadcopter build!, late night quesadillas. We’re looking at getting a connex 2; digital material blending, 16 micron layer height, 600 dpi? That tiny u-joint snake was fantastic, I was worried the fine details would all be broken from the material support process, but it looks like putting some effort into it can make it work. This is going to be so freaking cool. I’m really looking forward to some fpv flights. Unfortunately that Amazon seller sent me the wrong props by like 5 inches, and I doubt the 3 bladed props I have will work. These early mornings have been really pretty. Wine and wraps for dinner! I ended up working on the quad till like 1am. That darn OSD still doesn’t seem to be seeing the serial data from the autopilot, and I can’t figure out how to set the max battery voltage yet straight on the OSD.