capula

10

Capula est le premier village Mexicains où sont faites les Catrinas artisanalement. C'est donc l'Endroit où il est bon de les acheter. car elles sont authentiques, belles, et “mas baratas”. 
La Catrina est un personnage populaire de la culture mexicaine. Il s'agit d'un squelette féminin vêtu de riches habits et portant généralement un chapeau. Elle est vendue sous forme de figurine. Il y en a de plus ou moins grandes.
C'est pour moi la première chose qui nous montre le rapport des Mexicains avec la mort. La Catrina est pour moi una “burla” faite à la mort. La mort n'enlèvera pas aux Mexicaisn leur joie de vivre. Ils la personnifient et par ce biais, la rendent moins taboue qu'en France par exemple.

 
Dans ce village, j'ai adoré voir les Mexicains travailler les Catrinas. Elles sont tellement belles et pleines de détails. C'est fou, il y en a pour tous les goûts ! 
Pompier, mama Africaine, militaire, médecin, mariés, ou Mexicaines tout simplement… tous les corps de métier et toutes les cultures sont représentées.
Capula est en réalité le village de la poterie. On peut y acheter de la vaisselle en terre et décorée à la main, pour une misère.
& on peut y trouver également des Minions ! C'est tellement étrange de voir ça au fin fond du Mexique ! Mais les Mexicains sont friands de ce dessin animé. Les Minions envahissent le pays de partout ! 
(Piñatas, publicités, tout le nécessaire pour aller à l'école, k-way, parapluies, jeux, affiches…)

Dans ce village il y a comme de partout dans le Mexique, des publicités peintes à même les murs, des fresques. J'adore ça. Le Graphisme est authentique ici. Et rien ne reste. Les fresques sont régulièrement recouvertes par une autre pub. Tout est temporaire.

10

Une petite sélection des Catrinas aperçues…

Je vous rappelle que la Catrina est la représentation féminine de la mort. Elles sont toujours très élégantes, souvent elles portent un grand chapeau. Elles sont vraiment étonnantes. A des années lumières d'un squelette occidental morbide, qui pourrait faire peur.

Il y en avait vraiment pour tous les goûts. Tous les corps de métiers, puis des grosses, des fines, des folkloriques, des indigènes…
Les Mexicains qui les achètent, le font pour les déposer sur les tombes des défunts, la semaine prochaine à l'occasion de la fête des morts.

Nous sommes passées voir “le concours de la plus belle catrina”, à cet endroit il y en avait vraiment de très belle avec un soin et un détail fou…

Nous, nous les avons acheté seulement pour décorer nos appartements…

Différence de culture.