Alors s'ils ne l'ont pas dit au 20h...

Une cliente habituée, un peu pas toute seule dans sa tête, malpolie, roublarde, entre dans le magasin. On l’appellera Miss Jogging (c’est une longue histoire !).

Elle m’achète du tabac à rouler et s’émeut de l’augmentation du prix.

"Madame, le prix du tabac a augmenté ce matin.

- Non, c’est juste les cigarettes ! Et c’est 20 centimes l’augmentation, là vous me faites payer 50 centimes en plus ! C’est pas normal !

- Les cigarettes ont pris 20 centimes pour les paquets de 20, mais le tabac à rouler a plus augmenté.

- Non c’est pas possible, au JT ils ont dit 20 centimes les cigarettes et c’est tout ! Alors cherchez pas à gagner de l’argent sur mon dos !

- Je ne cherche pas à vous arnaquer, c’est comme ça !

- Ouais, ben ça c’est vous qui le dites !”

Il a donc fallu lui montrer la liste de prix officielle pour qu’elle accepte l’augmentation…

6

En vente liBre le 04 septembre 2014

Fais tourner !-) : https://www.facebook.com/MaCigElectro

En deux ans, la cigarette électronique a littéralement explosé dans l’hexagone : il y a 2 millions de vapoteurs réguliers qui dépensent plus de 300 millions d’euros dans 1600 boutiques dédiées. Les quatre grands groupes du tabac, qui n’ont pas vu venir ce succès, investissent des sommes gigantesques pour reprendre la main. Ils proposeront de nouvelles cigarettes électroniques siglées de leurs marques phares (Marlboro, Camel, Winston, Lucky Strike, Gauloises…) dès la fin de l’année aux 26000 buralistes de France. Monsieur B s’est saisi de ce phénomène pour vous en faire sourire avec malice. Avec lui, vous saurez tout de l’art du vapotage, de sa conception, de son bon usage en société, des changements qu’il apporte dans le quotidien, dans la vie de couple et le bureau. La cigarette électronique, un nouvel art de vivre, une réponse au fléau du tabagisme, ou un gadget à la mode qui s’éteindra aussi vite qu’il est arrivé ? Allez, on s’en grille une petite…

In vino veritas

Un client alcoolique notoire et qui partage ce vice avec sa femme, entre dans le magasin. Il titube jusqu’à la caisse et se concentre pour passer sa commande.

" Bon, alors, elle boit quoi, elle, déjà ?"

Sa journée va être longue…

Lé buralisses son tousse d idiaux

Un client habitué entre dans le magasin. Il est extrêmement malpoli, ne dit jamais bonjour, merci ou au revoir. Il est aussi misogyne, raciste, homophobe. Un beau cumul ! 

Il prend un magazine sur lequel s’est glissée une coquille au niveau de la date : “Lundi 24 janvier” au lieu de “vendredi 24 janvier”.

S’ensuit un débat pour savoir s’il a acheté le bon journal ou un vieux numéro. Preuve à l’appui, je lui prouve que c’est bien le bon numéro, mais qu’au niveau de la maquette, il y a eu un loupé. Pour le valoriser, je vais dans son sens, comme quoi des coquilles, il y en a de plus en plus, surtout dans ce magazine, que l’orthographe se perd, bla bla bla…

Le client me coupe :

"Qu’est-ce que vous vous en foutez vous, de toutes façons, les fautes d’orthographe, vous devez même pas les voir !"

Ce client a donc gagné son surnom : Bernard Pivot ! (ou le Connard, pour les intimes…)

Problèmes d'audition ?

Une cliente entre :

"Bonjour, est-ce que vous prenez les chèques ?

- Oui Madame, jusqu’à 15 euros.

- A partir de 15 euros ?

- Non, jusqu’à 15 euros.

- Ah, j’avais pas compris”

Il y a des clients qui ont des soucis d’audition. Ou qui entendent ce qu’ils ont envie d’entendre !

Du jetable et du rechargeable...

Une cliente entre et aperçoit un présentoir de cigarettes électroniques jetables :

" C’est quoi, ça ?

- Ce sont des cigarettes électroniques jetables

- Pfff c’est ridicule !

- Ah bon, pourquoi ?

- Ben, on peut pas les recharger !

- Ah, non, puisqu’elles sont jetables !

- Oui mais justement, c’est nul, c’est mieux si on peut les recharger !

- Dans ce cas il faut acheter une cigarette rechargeable.

- oui, mais moi je veux recharger celle-là, elle est moins chère !

- C’est d’ailleurs parce qu’elle est jetable qu’elle est moins chère ! Sinon elle serait au même prix que les rechargeables.

- Ben c’est trop nul “

Tout est une question de géographie

Un client entre et, comme à son habitude,  ne dis ni bonjour, ni s’il vous plaît. Je le reprends.

-Oh, c’est bon, c’est pas obligatoire, on est à Marseille là ! T’façons un jour je vais te choper dans la rue, viens dehors te battre ! Et puis j’suis chez moi ici j’fais c’que j’veux !

Note de l’auteur: on est dans les Bouches-du-Rhône mais pas à Marseille !

Text
Photo
Quote
Link
Chat
Audio
Video