bouleverser

bouleverser

to move deeply, to shatter, to wreak havoc in, to turn [sth] upside down, to change, to disrupt, to distress, to pierce, to overwhelm

i love this word. it’s one of those beautiful words that can’t be translated into english. yes, i gave the definition above, but those words don’t do it justice. a sunset can bouleverse me, something shocking someone i love says can bouleverse me, a country can be bouleversé by a war, a lake can be bouleversé by a storm. 

i love words. 

wild-person asked:

Tu es, à ma connaissance, la seule personne de mon tumblr à lire After, alors je m'empresse de te poser la question, comment trouves-tu le livre?

Je pensais pas dire ça un jour d’un livre.
Il me bouleverse totalement. Je me reconnais tellement dans Tess, chacune de ses peurs, de ses joies, de ses pleurs, je les comprends, je les ressens. Chaque sentiments décris. Je ressens tout. Je me vois en elle, ce livre j’ai l’impression que c’est carrément ma vie en ce moment. 
Ce livre me prend au trip, j’ai l’impression que je suis Tess, que je suis enfermée dans ce livre et j’arrive plus a m’arrêter a lire parce que j’veux savoir comment elle finit et comment je finis dans un sens. 
En fait, c’est con a dire, mais ce livre m’aide a y voir plus clair sur moi, puis sur ce que je vis. 
Ce livre est une merveille. 

“Ce qui me bouleverse, ce n'est pas que tu m'aies menti, c'est que désormais, je ne pourrai plus te croire.” ―Friedrich Nietzsche (Via @pprevert)

Rien ne me bouleverse plus que l'ombre et ceux qui s'y débattent : les êtres troubles et complexes, forcément faillibles, forcément contradictoires. Ceux qui doutent et sans cesse font et défont, ceux qui préfèrent les longs détours aux lignes les plus droites, qui ne se sentent jamais arrivés nulle part. Eux peut-être ne trichent pas. Le monde ne sera jamais en ordre et nos vies non plus.
—  La confusion des peines Laurence Tardieu
Je sentis en moi une fatigue déplorable et une force plus déplorable encore , aucune espérance, aucun désir , un profond ennui ; la faculté d’accepter tous les biens et tous les maux , trop de découragement ou de paresse pour chercher ou pour éviter quoi que ce soit ; un corps plus dur à la fatigue que celui d’un buffle ; une âme irritée , sombre et hautaine, avec un caractère indolent , silencieux , calme comme l’eau de cette source qui n’a pas un pli à la surface , mais qu’un grain de sable bouleverse .
—  George Sand , Lettres d’un voyageur

DEMAIN arrivera bien un jour…

Âgé de cent mille ans, j’aurai encor la force de l’attendre.

*

Vous je ne sais pas… Mais moi, la poésie de DESNOS me bouleverse et me fend…

*

DEMAIN.

*

Âgé de cent mille ans, j’aurai encor la force

De l’attendre, Ô demain pressenti par l’espoir.

Le temps vieillard souffrant de multiples entorses,

Peut gémir : Le matin est neuf, neuf est le soir.


Mais depuis trop de mois, nous vivons à la veille,

Nous veillons, nous gardons la lumière et le feu,

Nous parlons à voix basse et nous tendons l’oreille

A maint bruit vite éteint et perdu comme au jeu.


Or, du fond de la nuit, nous témoignons encore

De la splendeur du jour et de tous ses présents.

Si nous ne dormons pas c’est pour guetter l’aurore

Qui prouvera qu’enfin nous vivons au présent.

*

ROBERT  DESNOS

( Destinée arbitraire 1942 éditions Gallimard )

*

Relais d’écriture mémoire et poésie : ( pour que demain n’efface pas hier ! )

Les poésies du poly.

2

L'une des passiflores les plus rares au monde

One of the rarest passifloras in the world


“Originaire d’Amérique tropicale et plus précisément des hautes montagnes de Colombie, elle vit uniquement entre 1900 et 2600 mètres d’altitude, dans un climat subtropical, brumeux et relativement frais. Son environnement si particulier est l’un des facteurs de sa rareté, mais d’autres facteurs s’y ajoutent.”

“En effet, un second facteur explique la rareté de cette passiflore. C’est sa dépendance avec un pollinisateur spécifique qui est le colibri porte-épée […] C’est la seule espèce de colibris existante à avoir un bec plus long que son corps.”

“Malheureusement, en raison du réchauffement climatique ce petit oiseau déserte peu à peu son biotope pour coloniser des altitudes supérieures. La conséquence inéluctable de se bouleversement dans l’écosystème de la Passiflora parritae est malheureusement sa disparition ! En effet, aujourd’hui il ne subsiste quasiment plus aucune passiflore de cette espèce dans la nature, elle est d’ailleurs déjà considérée comme éteinte dans son milieu naturel.”

Elle n'a pu être préservée qu'en culture grâce à un spécimen confié au Jardin botanique de San Francisco.




“As the story goes, the vine was discovered in the high mountains of Colombia and a single specimen was returned to the San Francisco Botanical Garden. Its native area was since destroyed from development and the vine is now unknown (and possibly extinct) in the wild. Until recently, all known P. parritae specimens came from this single plant. Unfortunately this species would appear to need a mate for cross-pollination to set fruit and as yet, few known seeds of P. parritae have been produced.”

Its pollinator is a single local species : the sword-billed Hummingbird who unfortunately has moved to higher elevations due to climate warming, as a consequence Passiflora parritae disappeared.



source texte fr. : alsagarden  /  en. :  www.tradewindsfruit.com

photo 1 : Passiflora parritae #1 par James Gaither

photo 2 : Perched Swordbilled Hummingbird par Jeff Dyck

Quand … Bon faisons dans l’originalité, oui j’ai été absente mais bon en dehors de Tumblr j’ai une vie. Et disons qu’avec mes exams raté j’ai pas trop voulu le partager. J’espère juste que mes projets futures vont se concrétiser. Et puis grand bouleversement dans ma vie, je suis officiellement en couple depuis hier, donc cela explique aussi mon absence (Désolé Gommenasai) 

Bon sur ce petit post je vous laisse, je vous promet pas des post quotidien mais des posts assez souvent ou du moins un peu plus souvent ! Car malgré tout ce qu’on peut dire sur Tumblr j’ai fait de magnifiques rencontres et j’aime ce réseau social (je fais ma loveuse >w<) 

Bisous d’amour sur vos bouilles 

LoveLove ♥

Les 5 objets high-tech indispensables aux entrepreneurs

La révolution numérique bouleverse les codes et les usages des professionnels. Heureusement, les objets connectés et les gadgets high-tech qui facilitent la vie des dirigeants de TPE et de PME se multiplient : la culture geek et connectée s'empare du milieu professionnel pour nous fournir des outils pratiques et efficaces. Alors, quels sont les cinq objets high-tech les plus utiles pour un entrepreneur ? Découvrez notre sélection.

Un stylo intelligent qui numérise vos notes
Voici un gadget indispensable pour gagner du temps ! Les nouveaux stylos connectés, tels que le Smartpen de la marque Equil, vous permettent de numériser instantanément vos écrits. Lorsque vous prenez des notes sur votre bloc-notes ou sur une feuille de papier, le stylo intelligent numérise tout ce que vous écrivez et le transforme en un document texte sur votre ordinateur. Vous ne perdrez plus de temps à recopier vos notes : tout sera rassemblé au même endroit.

Une batterie de secours pour votre smartphone
Aujourd'hui, du fait de toutes les applications qu'ils intègrent, la durée d'autonomie de nos smartphones est de plus en plus réduite. Tous les professionnels qui se servent de leur téléphone comme d'un outil de travail ont déjà vu le voyant d'alerte de leur batterie s'allumer à un moment critique. Pour cette raison, une batterie de secours reste un objet indispensable à garder près de soi. De taille réduite, il suffit de raccorder cette batterie qui tient dans la poche à son téléphone pour le recharger n'importe où et n'importe quand.

Une montre connectée pour consulter discrètement vos messages
Les montres débarquent sur le marché des objets connectés et les constructeurs promettent qu'elles révolutionneront notre façon de communiquer. Compatibles avec iPhone et Android, ces montres intelligentes se connectent à notre téléphone et permettent de recevoir des messages et des mails, ainsi que de passer des appels et d'écouter de la musique. Plus besoin de sortir son téléphone de sa poche pour savoir qui nous a écrit un SMS. Désormais, un coup d'oeil discret à son poignet suffit.

Un casque Bluetooth pour passer vos appels en toute liberté
Les casques audio font partie des accessoires indispensables des professionnels qui veulent passer leurs appels tout en gardant les mains libres, pour prendre des notes par exemple. Un casque raccordé directement à votre smartphone via la technologie Bluetooth vous permet d'appeler vos interlocuteurs sans vous embarrasser d'un fil. Et dans la mesure où les dirigeants d'entreprise ont un emploi du temps chargé, le casque Bluetooth leur permettra de passer leurs appels à la façon d'un kit main libre en conduisant, grâce au raccord de leur téléphone au système Bluetooth de leur voiture.

Un porte-clés connecté pour ne pas perdre de temps
Dans la vie d'un professionnel actif, chaque instant compte et il n'est pas question de perdre du temps à chercher des objets quotidiens. Si vous avez tendance à oublier à quel endroit vous avez posé vos clés, un porte-clés connecté devient pour vous un objet indispensable. Avec une puce Bluetooth intégrée, il communique sa position à votre smartphone et peut également émettre une sonnerie. Mais ce type de gadget ne sert pas que pour vos clés, il peut également s'accrocher à n'importe quel objet du quotidien grâce à un système autocollant : télécommande, badge, chargeur…

sortir sous un ciel que le vent bouleverse, dans la lumière, l'ombre des maisons et passagèrement celle des nuages en fuite, hésiter au milieu de la rue Joseph Vernet à tourner bride, rentrer, s'allonger, parce que carcasse, toute fière d'avoir impressionné les toubibs de ces derniers jours par sa forme extraordinaire, a décidé brusquement de faire assaut de méchancetés diverses, continuer souriant aux hauts de coeur et aux petits vertiges, les attribuer au temps..

et tenir fermement le bord des étals en attendant mon tour (il y avait une affluence très moyenne et beaucoup de bénévolence)

sortir face à une rafale qui me repousse dans les halles, protester que, non, je n'ai rien oublié, profiter de son relachement pour sortir, tournoyer entre les quelques étals de brocanteurs, plus rares que d'ordinaire,

et ramener, à contre vent, rudement farceur et bien fresquou, des pommes de terre nouvelles Béa pour le nom, un Saint Félicien, un bloc de morue, un bout de dos de cabillaud, un bulbe de fenouil, quatre pommes grises, six tomates vertes, les dernières asperges, un poivron jaune, deux poires dont j'ai oublié le nom, six abricots, un céleri boulle, un concombre court, des champignons de Paris, deux courgettes rondes, dans la lumière des saisons de Juliet et aveux et anathèmes de Cioran.
Ruminer mon désintérêt relatif pour internet, grandissant pour paumée (découragée, stupidement, par la chute inexorable des visites, et furieuse contre moi d'y voir le signe de sa contamination par ma stupidité, ma pesanteur, ma sénilité grandissante..)
Mais, honte à moi, en fin d'après midi, au moment de m'armer de résolution, ouvrir un vieux tube de rouge à lèvres, peindre soigneusement ma bouche, enlever non moins soigneusement, garder un soupçon d'une idée de maquillage, sourire avec détermination, et m'en aller parce que l'avais promis et en avais envie, assez pour me lancer dans le jour au réveil, fortifiée par cette idée, vers une exposition qui commence et un spectacle qui me tentait, le désir que j'en avais s'en était allé, et misérablement suis restée dans l'antre.. entre Ran de Kurosawa et plongée dans Howard Zinn et son Histoire populaire des Etats Unis