La diversité de la filière laitière vosgienne menacée

Répondant à la sollicitation des représentants de l’Union des Producteurs de Lait des Vosges (l’UPLV), j’ai reçu vendredi 29 août dernier une délégation composée de Thierry BAJOLET, Anne-Marie GIRON, Denis LANTERNE, Florent PENTECOTE et Emile THOMAS.

Cette coopérative, créée en 1974, représente plus de 500 producteurs soit près de 160 millions de litres de lait, et négocie les contrats auprès des transformateurs en leur nom. La spécificité de l’UPLV étant que les producteurs fournissent 3 branches ou laiteries : Bongrain-Gérard, Lactalis et Rians.

Pourtant, à l’heure de la fin des quotas laitiers et d’une concurrence plus dure qui peuvent venir fragiliser la filière laitière vosgienne, la réglementation française interdit à une coopérative de rejoindre plusieurs associations de représentants de producteurs d’une même laiterie à l’échelon national ; par conséquent, l’UPLV devrait choisir entre les 3 clients des producteurs qu’elle représente !

Devant cette situation juridique particulière, j’ai pris l’initiative de saisir notre Ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll, afin de parvenir à une solution satisfaisante pour les producteurs de notre département tout entier. Nous allons ainsi profiter de la semaine de rentrée parlementaire pour en discuter de vive voix.

image

Crédits Photo : UPLV

Text
Photo
Quote
Link
Chat
Audio
Video