babinet

"La France a réussi à fédérer ici la totalité des acteurs de l'Internet"

image

Gilles Babinet, qui préside le tout nouveau Conseil national du numérique depuis le 27 avril dernier, a répondu aux questions d’Eric Scherer sur le plateau de France Télévisions à l’e-G8.

Quelles sont les prochaines étapes concrètes pour le Conseil  National du Numérique ?

Trois sujets très concrets sont sur la table :

  • le statut de l’entreprise innovante qu’on souhaite réformer,
  • le plateau telecom selon le dispositif de Bruxelles qui doit être mis en place aujourd’hui, et qui a pris un peu de retard,
  • la taxe Google.

Il faut y ajouter la question de la fiscalité du Net, sur laquelle on a été saisi par Bercy.

Est-ce que vous allez traiter la neutralité du Net ?

C’est une question tellement vaste qu’on va la traiter en permanence. Elle concernera la plupart des lois qui nous seront soumises.

Quels sont les premiers enseignements des deux jours passés ici par le Conseil National du Numérique ?

Il y a une petite prise de conscience des enjeux numériques par les pouvoirs publics. Notre pays est sensiblement en retard sur le numérique. La valeur créée représente 3,7 % du PIB en France contre 5% à 6% dans les autres pays de l’OCDE. On veut que ça change rapidement.

La France a réussi à fédérer la totalité des acteurs, ça ne s’était jamais fait avant, de réunir les patrons de Google et Facebook sous une même tente.

Il y a ici une forte opposition entre l’establishment et l’innovation. Qu’en pensez-vous ?

L’establishment s’oppose à ceux qui ont un comportement informel et innovant. Le monde de l’Internet a inventé des nouveaux process de management, comme l’e-conversation, qui monte et qui descend.

J’ai tweeté quelque chose de rigolo hier : “1ere journée de l’EG8: petit sentiment de nostalgie de ne plus être dans monde alternatif et de rentrer dans le rang des gens raisonnés…. “C’est important de garder notre âme. Notre ame transforme le monde. Il ne faut pas se faire récupérer.

Le monde du contenu était assez peu représenté au forum ?

A l’exception des entreprises de télécommunications, qui représentent quand même 500.000 emplois, les gens qui sont dans le Conseil National du Numérique, c’est du pur Internet, c’est assez holistique.

Ce qui est important, c’est d’avoir une approche ouverte, et de consulter. J’ai eu une discussion très intéressante avec Philippe Jannet (PDG du Monde Interactif), qui m’a sensibilisé à la problématique d’Apple qui intermédiatise le contenu.

Avec vous, la loi Hadopi serait passée ?

Hadopi est un sujet casse-tête, qui n’est pas passé dans le consensus. Moi j’ai un avis sur Hadopi, mais je fais partie d’un collège qui décide collectivement.

Le CNN survivra-t-il à la présidentielle ?

S’il survit, on aura fait notre boulot. S’il disparaît, ça veut dire qu’on était partisan.

Anne Brigaudeau / FTV.
Propos recueillis par Eric Scherer / FTV

—————————————————————-

Gilles Babinet : “on a créé 4000 emplois pour le numérique avec 60 millions d’euros contre à peine 20.000 pour les cafetiers avec 4 milliards”


"On est en train de travailler sur le statut de la jeune entreprise innovante", nous  a précisé Gilles Babinet. "La version 1 a été saluée par l’industrie de l’innovation, la version 2 avait clairement bridé le dispositif. On va proposer d’ici 15 jours une nouvelle version, en retravaillant la version 1, de façon à ce que les sociétés profitables ne puissent plus bénéficier de ce nouveau statut.

Je rappelle que le fonds débloqué pour ce statut, qui représente entre 30 et 60 millions d’euros, a permis de créer 4.000 emplois, à comparer avec les 4 milliards d’aide aux cafetiers via l’allègement de la TVA, qui n’ont pas créé plus de 20.000 emplois.

AB